Crise du CoronaYom Kippour

Covid-19 : Les recommandations du grand Rabbin d’Israël en vue de Yom Kippour

Compte-tenu de la hausse de la mortalité due au Coronavirus, le grand Rabbin d’Israël, le Rav David Lau a publié des prescriptions Halakhiques spécifiques pour le jour de Kippour : «  »Le contexte actuel nécessite des recommandations quant à la façon dont nous devons agir d’un point de vue halakhique afin de ne pas nous mettre en danger ».

Le grand Rabbin d’Israël, Rav David Lau a publié hier (mardi) des prescriptions particulières en vue de Kippour 5781, face au Covid-19.

« Yom Kippour – le plus grand de tous les Chabbat. » Un jour empreint d’une sainteté remarquable, propice au repentir et à l’expiation. La Torah nous a ordonné de jeûner durant la journée de Kippour afin que nous « souffrions ». L’objectif de cette souffrance est d’obtenir l’expiation, a expliqué le grand Rabbin lors de son discours. « Malheureusement, cette année, Kippour ne ressemblera pas aux jours de Kippour des précédentes années. L’épidémie que nous traversons et qui frappe le monde entier a déjà fait de nombreuses victimes, et continue de sévir. Actuellement, le monde est sans défense et ne parvient pas à contrer ce virus. Nous ne pouvons que nous tourner vers Hachem notre Père, et prier afin de lui demander d’éradiquer définitivement ce fléau, et de guérir tous les malades. »

La situation dans laquelle nous nous trouvons exige de modifier nos habitudes pour ne pas nous mettre en danger.

Le Rav a été très clair sur l’obligation de suivre les recommandations du Ministère de la Santé. « C’est une maladie qui nous est encore inconnue, et qui a déjà prouvé qu’elle pouvait être mortelle. Nous ne pouvons pas nous permettre de prendre des risques et mettre nos vies et celles de notre entourage en danger. C’est pourquoi il faut redoubler de vigilance. »

Voici donc les recommandations du Rav en vue de Yom Kippour :

  1. Le Mikvé la veille de Kippour. La veille de Kippour, la plupart des hommes se rendent au Mikvé. Or, compte tenu de la situation actuelle et du surpeuplement dont ils font l’objet, la fréquentation de ces lieux constitue un danger. C’est pourquoi cette année, on pourra se contenter de verser l’équivalent de 15 L d’eau sur soi dans sa douche ou de se tremper dans un bassin d’eau puisée (Michna Beroura 88 – 4).
  2. Celui qui est en quarantaine n’est pas dispensé de jeûner.
  3. Un malade asymptomatique doit jeûner.
  4. Un malade léger ayant manifesté des symptômes depuis moins de 5 jours ne jeûnera pas. Entre le 5ème et le 10ème jour, il pourra manger en veillant à ne pas dépasser les mesures (voir 6).
  5. Quiconque a été moyennement ou fortement affecté par le virus ne devra pas jeûner. Même si un médecin le déclare guéri, son système immunitaire reste faible. Durant les trois mois suivant sa maladie, il pourra manger et boire en respectant les quantités (voir 6).
  6. Les personnes autorisées à manger en respectant les mesures procéderont de la manière suivante : toutes les 9 min, elles pourront manger jusqu’à 27 grammes et boire jusqu’à 37 mL. Il convient de préparer à l’avance un verre ou autre récipient sur lequel on mettra un repère afin de respecter les doses précitées.
  7. La Mitsva du jour étant celle de jeûner, celui qui craint de se rendre dans une Synagogue, pourra prier seul chez lui afin de ne pas être exposé.
  8. Celui qui prie seul, pourra réciter les 13 attributs divins avec les Taamim. Il pourra également réciter le vidouy et avinou malkénou.
  9. Il convient d’ajouter cette phrase dans nos prières : « E-l na refa na ta’haloué guefen poria ». (Michna – traité Taanit).

En conclusion, le Rav David Lau a encouragé l’ensemble du peuple juif à lever les yeux vers le Ciel afin de demander à notre Père d’avoir pitié de nous. « Acceptons le joug divin et demandons à Hachem de nous sauver de cette situation difficile. Que nos prières soient agréées et que nous soyons tous inscrits dans le Livre de la Vie afin de mériter une année de bénédictions, de paix, de quiétude et une bonne santé. « 

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer