IMA - Maman sauve-moi !Yom Kippour

Yom Kippour : Sauvez la vie de ces bébés et soyez inscrits dans le livre de la vie !

“Je ne suis pas encore né, pourquoi veulent-ils me tuer ?” Le monologue qui ne vous laissera pas indifférent. Regardez.

Pour faire un don, cliquez ici ou composez le 073-222-1212

« Je suis un fœtus de 10 semaines. Personne ne m’a demandé si je voulais m’installer dans ce ventre, mais j’avoue que je m’y plais. Je suis bien au chaud. Pourtant, je peux entendre et sentir, que je ne suis pas désiré. J’entends la voix d’une femme, je pense que c’est celle de ma maman. Elle parle à quelqu’un. Il lui conseille d’interrompre la grossesse.

“Compte tenu de ta situation financière, tu ne peux pas le garder. Comment parviendras-tu à l’élever toute seule ?”

Personne ne veut m’accorder la chance de vivre… Mais enfin je ne comprends pas, pourquoi ne veulent-ils pas de moi ? Ils ne me connaissent même pas ! Pourquoi veulent-ils mettre fin à mes jours avant que je ne vienne au monde ? Je promets d’être un bon garçon maman. S’il te plaît. M’entends-tu ? Lorsque je serai grand, tu pourras compter sur moi. Je t’aiderai, je te soutiendrai.

J’espère que maman sera forte, qu’elle trouvera la force et le courage de les empêcher de me tuer. Je veux vivre !

Un mois est passé. Je suis toujours là, bien au chaud dans ce ventre. J’ai réussi à tenir bon. Maman pleure moins, mais tout le monde continue à parler de ma fin. Ils veulent prendre ma vie avant qu’elle ne commence… »

Faites un don dès à présent en faveur du département IMA d’Hidabroot et aidez-nous à sauver la vie à des milliers de bébés. Nous avons besoin de votre soutien !

Pour faire un don, cliquez ici ou composez le 073-222-1212.

« Maman, est-ce que tu m’entends ? C’est moi, ton fils. Je suis là, dans ton ventre. Maman, ne m’abandonne pas !

Mais maman ne m’entend pas.

Cette nuit, maman a allumé des bougies dans toute la maison. Je l’ai entendu raconter à la voisine qu’ils nous ont coupé l’électricité. Maintenant, maman est seule, dans l’obscurité. Je voudrais lui dire qu’elle n’est pas seule, que je suis sa lumière, mais elle ne peut pas m’entendre. Elle commence à se décourager et s’est faite à l’idée de se séparer de moi. Mais je sais que maman est forte. Elle peut reprendre courage, elle a juste besoin d’aide. Mais qui lui tendra la main ? Qui lui donnera le soutien et le réconfort dont elle a tant besoin ? Je ne peux pas encore la serrer dans mes bras. Je suis encore dans son ventre.

Une semaine est passée. C’est un jour effrayant. Je sais que c’est ma fin, j’ai très peur. Nous sommes dans une pièce froide, moi qui m’étais habitué à la chaleur de maman, à ce sentiment d’amour et d’espoir lorsque je la sentais caresser son ventre. Maman est allongée sur un lit. Je sais que c’en est fini pour moi. Si seulement quelqu’un pouvait faire un miracle et me sauver, donner à ma maman la possibilité de me garder… Aucune maman ne souhaite perdre son bébé.

Le docteur tient entre ses mains un ustensile long, aiguisé et effrayant. Il va me tuer. Qui aidera maman à me sauver ?

Le téléphone de maman sonne.

C’est le département IMA. A travers le téléphone, j’entends la voix douce et aimante de Calina. L’espoir renaît. Maman pleure. Mais pas comme avant. Cette fois-ci, ce sont des larmes de joie.

Maman se lève du lit. Nous sortons enfin de cette pièce froide. Elle a rendez-vous avec Calina. Cette fois, ils parlent de moi avec amour, ils se soucient de mon bien-être et de celui de maman. Je vivrai !

Il y a une semaine, j’ai fêté mon anniversaire de 3 ans. Toute la famille a assisté à ma ‘Halaké, ma coupe de cheveux. Papa et maman étaient très heureux. Mais j’ai une deuxième maman. Calina. Elle me prend dans ses bras et m’embrasse. Je lui suis tellement reconnaissant pour tout ce qu’elle a fait pour moi avant même ma naissance.

Le département IMA s’occupe des mamans qui sont dans la même situation que la mienne. Les femmes qui se tournent vers ce département reçoivent réconfort et soutien ainsi qu’une aide financière et un accompagnement familial et conjugal. Le département IMA résout les problèmes rencontrés par les mamans, afin qu’elles n’avortent pas. Grâce à eux, ce sont près de 6000 bébés qui viennent au monde chaque année.

Faites un don dès à présent en faveur du département IMA d’Hidabroot et aidez-nous à sauver la vie à des milliers de bébés. Nous avons besoin de votre soutien.

Pour faire un don, cliquez ici ou composez le 073-222-1212

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer