Crise du Corona

Le Ministère de la Santé aux hôpitaux : « Préparez-vous à la réouverture immédiate des services Corona »

Face à la nouvelle vague de contamination du Corona, le ministère de la Santé a demandé aux hôpitaux de rouvrir les départements Corona : « Il faut rappeler aux équipes médicales les directives à adopter ». Le professeur Sigal Sadetski, chef des services de santé au ministère de la Santé : « Si cela continue ainsi, nous serons contraints de faire marche arrière’’.

Le Dr Sigal Liberent-Taub, chef du Département de médecine générale au ministère de la Santé, a envoyé une lettre aux directeurs des hôpitaux : « Suite à l’augmentation du nombre de cas atteints du virus Corona ainsi qu’à un nombre important du personnel médical en confinement, et du nombre grandissant de cas difficiles,  nous vous demandons de vous préparer en urgence à la réouverture d’une unité de prise en charge des patients atteints du virus selon le nombre de malades de votre région. Nous vous transmettrons plus de détails par la suite. »

La lettre stipule également qu’il est indispensable que « les directives de santé  et de distances à conserver doivent être rappelées au personnel soignant, notamment travailler sous formes de capsules avec un nombre limité de personnes, séparer les services d’urgence généraux des services d’urgence respiratoires ainsi que la protection des salles d’accouchement et d’opérations’’.

Le professeur Sigal Sadetski, chef des services de santé publique au ministère de la Santé, a averti ce matin que l’augmentation des cas pourrait conduire à la fermeture de certains domaines de l’économie. « Nous ne souhaitons pas revenir à cette situation », a-t-elle souligné dans un entretien sur Galé Tsahal,  « mais il ne fait aucun doute que si les citoyens ne respectent pas les règles, ne portent pas de masques, ne conservent pas les deux mètres de distance et d’hygiène – la contamination ne fera qu’augmenter. Il est certain que tout ne pourra pas rester ouvert si le nombre de cas ne cesse d’augmenter. Nous ne souhaitons pas en arriver à une situation où les malades de ne puissent recevoir les soins qu’ils doivent recevoir »

« Nous n’essayons en aucun cas de faire pression sur le public. Nous ne faisons que notre devoir de lui dire la vérité », a déclaré Sadetski. « Il faut comprendre que le système de santé a ses limites. Nous ne voulons pas arriver à une situation où le nombre de patient sera supérieur à notre capacité à accorder à chaque patient le traitement adéquat. »

Sadetski a été interrogée sur le discours du ministre des Finances Israël Katz la semaine dernière, affirmant qu’aucune nouvelle fermeture ne sera imposée à la population : « Ce type de décisions est prise par l’échelon politique. Mais si nous observons ce qu’il se passe à l’étranger -comme je l’appelle ‘’cas Italie’’ ou ‘’cas Wuhan’’- nous voyons bien alors les conséquences sur l’économie et sur tout le reste.  Tout cela dépend de la situation. C’est pourquoi je pense que nous ne devons pas faire de déclarations générales ni dans un sens, ni dans l’autre. « 

« L’un des problèmes de notre pays est que nous aimons passer de 0 à 100 », a ajouté Sadetski. Selon elle, il existe de nombreux niveaux intermédiaires dans la propagation du virus : « Nous devons essayer de faire tout notre possible et conserver un certain équilibre face à notre lutte contre le virus. »

Plus tôt ce matin, le directeur général adjoint du ministère de la Santé, le professeur Itamar Grotto, a déclaré dans une interview à Rechet Bet « qu’il n’y a aucune raison de faire marche arrière. Je pense que nous pouvons aller de l’avant et rouvrir l’économie. Il faut s’habituer à vivre à l’ombre de ce virus, tout en trouvant des moyens de le combattre et d’isoler les cas officiels.

Grotto a souligné que le port de masque est un facteur majeur d’éloignement social, indispensable notamment dans les espaces couverts mais que cela n’est pas suffisamment respecté.  

« Nous devons nous rappeler que nous ne trouvons pas dans la même situation qu’au début de l’épidémie », a expliqué Grotto. « Gardons les règles à l’esprit. Si elles sont respectées, nous pourrons certainement vivre longtemps à l’ombre du Corona. »

Le ministère de la Santé a déclaré hier soir que 294 nouveaux cas ont été détectés au cours des dernières 24 heures avec un total de 4 668 malades. 40 patients sont considérés être dans une situation difficile et 27 patients sont sous respiration artificielle. Le nombre de victimes est passé à 305 au cours du Chabbat. Depuis le début de la pandémie, 20 633 patients ont été diagnostiqués, parmi eux, 15 659 se sont rétablis.

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer