Crise du CoronaSouccot

Souccot, Covid-19 et confinement : les recommandations halakhiques du Richon Letsion

Dans le cadre de l’épidémie du Coronavirus, le Richon Letsion, Rav Itshak Yossef, a publié des recommandations halakhiques spécifiques en vue des fêtes de Souccot et Sim’hat Torah.

Compte-tenu de la propagation du Covid-19 et des mesures de confinement visant à endiguer l’épidémie, le Richon Letsion, le Gaon Rav Ishak Yossef, a publié mardi des recommandations halakhiques en vue des fêtes de Souccot et Sim’hat Torah.

Dans sa lettre, le Richon Letsion a tout d’abord insisté sur l’importance de respecter les recommandations du Ministère de la Santé : « Je me dois tout d’abord de rappeler la nécessité de maintenir une distance de plusieurs mètres entre les individus, de porter un masque ou un foulard qui couvre le nez et la bouche. Notre Torah est une Torah de vie, et nous avons la Mitsva de préserver notre santé. »

Le Richon Letsion a précisé qu’il nous est permis de passer outre les commandements de la Torah lorsque notre vie est en péril, comme l’écrit le Rambam : « Lorsqu’un malade est en danger, il faut intervenir sans hésiter, quitte à transgresser le Chabbat. » Il est tout aussi impérieux de veiller à notre propre santé que de veiller à celle des autres. Par conséquent, on prendra toutes les mesures nécessaires pour ne pas risquer de contaminer autrui.

Le Grand Rabbin d’Israël a précisé que quiconque présente des signes de contamination, ou qui a été testé positif « a l’obligation de se mettre en quarantaine et d’éviter tout contact avec qui que ce soit. Celui qui n’agirait pas ainsi, met la vie d’autrui en danger et à ce titre, pourrait être considéré comme un assassin. »

Les stands de vente des 4 espèces

Puisqu’ils constituent des lieux de contamination à haut risque, les stands de vente doivent être établis à l’extérieur, et être conformes aux recommandations du Ministère de la Santé.

La Mitsva de Soucca

  • Sur arrêté gouvernementale, les Synagogues seront fermées durant la fête de Souccot. Les prières pourront avoir lieu dans des Souccot à condition que celles-ci soient suffisamment larges pour pouvoir appliquer les recommandations du Ministère de la Santé à savoir : maintenir une distance de 2 à 3 mètres entre chaque fidèle et limiter le nombre de participants. Afin que l’air circule facilement dans la Soucca, on pourra construire des murs d’une hauteur minimale d’un mètre.
  • Pour réduire au maximum la durée du rassemblement, on ne s’étendra pas en chants et Piyoutim, et l’on ne fera pas de discours. On encouragera toutefois l’assistance à étudier la Torah à la maison durant ces jours là.
  • Seules les personnes vivant sous le même toit sont autorisées à se rassembler sous la Soucca pour manger et dormir.
  • Quiconque présente des symptômes bénins d’infection, (même s’il dispose de sa propre Soucca chez lui ou à l’hôtel) est dispensé de dormir dans la Soucca. S’il craint que son état de santé ne se détériore s’il reste dans la Soucca, il sera également dispensé d’y manger.
  • Celui qui a des symptômes importants tels que : fièvre, toux, difficultés à respirer, est totalement dispensé de la Mitsva de Soucca.

Birkat Cohanim

Chaque année, des dizaines de milliers de personnes se rassemblent au Kotel pour participer à la Birkat Cohanim. Compte-tenu du contexte sanitaire actuel, les regroupements importants devront être évités.

La prière de la Birkat Cohanim sera retransmise en direct par les médias et selon Halakha, il sera permis d’y répondre Amen. Des dizaines de milliers de juifs assisteront ainsi à cet événement depuis chez eux et s’associeront à distance à la prière du Tsibour.

Sim’ha Beit Hachoeva

On se contentera de fêter Sim’ha Beit Hachoeva en compagnie du strict noyau familial.

Rendre visite à son Rav

Cette année, les rendez-vous physiques laisseront place à des conversations téléphoniques ou virtuelles.

Hochana Raba

Nous avons la Mitsva d’étudier toute la nuit conformément au programme enseigné par nos Sages. Cette année, chacun étudiera dans sa propre Soucca jusqu’à l’aube, et priera ensuite au Nets en se référant aux directives citées plus haut.

Sim’hat Torah

Cette année, on limitera le nombre d’Hakafot le jour de Sim’hat Torah et l’on veillera également à limiter le nombre de fidèles assistant au Minyan. Les Hakafot seront récitées dans un lieu ouvert, conformément aux directives du Ministère de la Santé.

Mikvé

  • Pour les hommes : Les Mikvés reservés aux hommes devront fermer leurs portes. Car se tremper au Mikvé la veille de Yom Tov est certes une coutume admirable, mais ce n’est pas une Mitsva. Compte-tenu des circonstances actuelles, on évitera donc de se tremper au Mikvé, qui constitue généralement un lieu de grand rassemblement.
  • Pour les femmes : En ce qui concerne les Mikvés réservés aux femmes qui font l’objet d’une surveillance stricte en matière de désinfection et de propreté, il n’y a pas de crainte à avoir. Les femmes pourront s’y tremper comme de coutume, en fixant des rendez-vous avec les Balaniot.
  • Rappelons que dans le cadre de la pureté familiale, seule la Tevila dans un Mikvé est considérée comme valide d’un point de vue halakhique (et non pas dans un jacuzzi ou une piscine). Celle qui passe outre ce commandement s’expose à une sanction de Karet.

Le Richon Letsion a clôturé sa lettre par une prière à l’attention du Maître du Monde afin qu' »Il envoie une guérison complète à tous les malades, qu’Il mette fin à cette épidémie et protège tous les juifs d’Israël et de Diaspora. Que nous n’entendions que de bonnes nouvelles […] et que nous puissions très prochainement assister à la Délivrance finale. Amen. »

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer