Hidabroot Ados'

Juste pour rire…

Une fois, j’ai collé et décollé un morceau de ruban adhésif, encore et encore, comme cela, juste pour m’amuser… Lorsque j’ai voulu l’utiliser, il ne collait plus. J’ai appris que même « en s’amusant » on peut abîmer.

Toute relation avant le mariage se fait au détriment de la vraie relation de couple. Nous faisons tellement attention à ne pas nous causer de dommage physique, de ne pas tomber ou de ne pas nous blesser, afin de ne pas sentir de souffrance physique. Mais en même temps, pourquoi ne pas nous soucier aussi des blessures psychiques ?! L’âme est blessée par les bêtises que nous faisons, pas moins que lorsque le corps est blessé. Une jeune fille de 18 ans qui a vécu plusieurs relations les unes après les autres et a été abandonnée, a dit en pleurant : “C’est fini ! Je ne me prends plus la tête. Je ne veux plus aucune relation pour le reste de ma vie !”

 Elle a tout juste 18 ans et elle parle ainsi… On dirait une femme d’âge adulte qui aurait déjà vécu d’innombrables tourments et difficultés… Nous devons protéger notre âme, pour ne pas l’abîmer et non pas protéger uniquement notre corps. Dans la relation entre un homme et une femme, il existe une puissance émotionnelle énorme.

Lorsque tu crées une relation, même si c’est seulement pour t’amuser, tu délaisses tes sentiments en fait. Tu laisses ton âme être blessée. Même s’il n’y a pas de contact physique entre vous, tu perds beaucoup.

Chaque fois qu’une relation prend fin, tu en payes le prix une fois de plus. On ne peut pas dire “c’était et c’est terminé”. Ta confiance a été ébranlée, ton esprit ne croit plus aux relations stables, et au fait qu’un homme peut être bon et fidèle. C’est un cercle vicieux.

Lorsque tu rencontreras ton futur mari, tu réagiras toujours par la défensive et la méfiance. Tu auras beaucoup de mal à t’exprimer, te libérer et tes chances de réussir seront très faibles. Le seul moyen sûr d’éviter cela, est d’éviter dès le départ, tout contact mis à part la véritable relation qui est celle du mariage. (Nous souhaitons ici mentionner la souffrance de celles qui terminent leur relation avec des blessures physiques, parfois irréversibles, en plus des dommages psychologiques. Non, aucune n’avait prévu cela, mais c’est arrivé et l’on ne peut plus faire marche arrière).

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer