Hidabroot Ados'

Ado : comment renouer le dialogue ?

L’adolescence est un passage difficile pour les enfants… et pour les parents. Amour et compréhension sont les maîtres mots d’une relation parents/ados réussie.

A l’adolescence, les enfants se murent parfois dans un silence inquiétant et s’éloignent de leurs parents. De nombreuses mamans m’ont avoué avoir du mal à avoir une discussion constructive avec leur fille.  Discussions qui tournent parfois au conflit… Pourtant, sous cette indépendance apparente, notre enfant a particulièrement besoin de nous pour traverser cette période délicate de sa vie. Dans cet article, Pnina Lechem nous donne les clés pour renforcer les liens avec notre adolescent.

Une bonne introduction

Vous voulez renouer le dialogue avec votre ado ? Commencez par lui dire que vous la comprenez et que vous avez conscience des problèmes qu’elle rencontre.

Oui.

Être ado n’est pas toujours facile.

Durant la puberté, c’est une véritable petite révolution qui s’opère chez l’enfant. Son système hormonale s’affole, entraînant un bouleversement sur le plan physique, mais aussi sur le plan psychologique. L’enfant pose un nouveau regard sur le monde, il cherche sa voie, et a désormais du mal à accepter l’autorité parentale.

Un tourbillon de sentiments contradictoires l’envahissent, et il a bien souvent du mal à mettre des mots sur ce qu’il ressent. Il est en proie à des conflits internes qu’il ne parvient pas à résoudre, ce qui selon les enfants, peut se traduire par de la tristesse, de l’anxiété, de la colère…

“Je ne comprends pas ce que tu trouves à cette fille ! N’y a-t-il pas une autre camarade de classe avec laquelle tu t’entends ?”

“Pourquoi as-tu choisi cette jupe ? Le magasin regorge de vêtements bien plus beaux, bien plus tsniout !”

Votre fille verra dans ces phrases un manque de compréhension de votre part.  

Or, si vous ne faites pas l’effort de comprendre ce qu’elle traverse, ni même d’accepter l’idée qu’elle émette une opinion différente de la vôtre, pourquoi prendrait-elle la peine de se confier à vous ?

Il est donc primordial d’entamer toute discussion avec votre adolescente par une bonne introduction.

Attention ! Faire preuve de compréhension ne signifie pas l’autoriser à agir comme bon lui semble. Vous pouvez parfaitement vous montrer compréhensive et à l’écoute, tout en donnant votre avis et en exprimant votre désaccord sur ce qui vous dérange.

Votre mission est donc la suivante : Commencez la conversation en montrant à votre fille que vous comprenez ce qu’elle ressent, et que vous avez conscience des difficultés qu’elle rencontre. Ce n’est qu’ensuite que vous pourrez entrer au coeur du sujet.

Mais comment faire pour que la discussion soit constructive, qu’il y ait un sentiment de respect, d’écoute et de compréhension mutuelle ? Il y a un secret. Et je vais vous le révèler dans les prochaines lignes.

Pendant de nombreux mois, j’ai suivi une adolescente prénommé Shiffi, une jeune fille adorable, qui avait des hauts et des bas. Shiffi voulait vraiment changer et s’améliorer, mais quelque chose l’en empêchait… ou plutôt quelqu’un. Car aussi étonnant que cela puisse paraître, ce sont ses parents qui -involontairement- l’empêchaient de progresser, alors que c’est précisément ce qu’ils attendaient d’elle. Chaque fois que je mentionnais ses parents dans la conversation, Shiffi grinçait des dents et se mettait en colère.

Finalement, elle et ses parents avaient le même objectif. Pourquoi dans ce cas leur témoignait-elle tant de rancoeur ? Pourquoi refusait-elle de leur obéïr ?

Lorsque je lui ai posé la question, elle m’a répondit d’une voix triste : “Savez-vous pourquoi mes parents veulent que je change ? Parce que je leur fais honte ! Tous mes frères et soeurs sont polis, brillants et obéissants. Moi, je ne suis que le vilain petit canard, une tâche sur le tableau familial. Ils ne s’intéressent pas vraiment à moi. Ils veulent que je change parce qu’ils ont peur que j’abîme la réputation de notre famille…”

La motivation des parents

Chère maman, soyez honnête. Pourquoi souhaitez-vous que votre fille change ? 

Est-ce seulement parce que vous vous souciez sincèrement de son bien-être, de son avenir matériel et spirituel ?

Ou alors… parce que sa soeur aîné est à l’âge des Chidoukhim, que son frère doit entrer à la Yechiva, ou que vous craignez les “qu’en dira-t-on” ?

Même si vous ne le dites pas de façon explicite, votre fille sait identifier vos motivations profondes.

Faites abstractions de toutes ces préoccupations, et concentrez-vous uniquement sur votre fille, et sur l’amour que vous lui portez. 

Ouvrez-lui votre coeur. Dites-lui: « Je veux ce qu’il y a de meilleur pour toi. Je t’aime. Tu es ce que j’ai de plus précieux. Je me soucie de ton bien-être. »

Comme le disent nos Sages : “Des paroles qui sortent du coeur, pénètrent dans le coeur.”

Ce n’est qu’avec beaucoup de patience, d’amour et de compréhension, que vous parviendrez à tisser des liens solides avec votre adolescente.

Pnina Lechem, adaptation française Elisheva Uzan

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer