HiloulaNos Tsadikim

Hiloula : Le 3 Tamouz 1994 le Rabbi de Loubavitch quittait ce monde…

Rabbi Ménahem Mendel Schneerson, septième héritier de la dynastie hassidique Habad-Loubavitch est né le 11 Nissan 1902 en Ukraine.
Dès son plus jeune âge le jeune Ménahem Mendel développe des capacités intellectuelles inouïes. Très tôt, les jeux des enfants ne l’intéressent plus, il leur préfère de loin les livres et les ouvrages de Torah. C’est son père qui s’occupera essentiellement de son éducation toraïque. Il lui fixe de très hautes exigences que Ména’hem Mendel parvient à tenir.

En 1923, il rencontre son futur beau-père, Rabbi Yossef Its’hak. Tous les disciples sont étonnés de voir ce jeune homme impeccablement vêtu, choisi et destiné pour épouser la dernière des filles du Rav –‘Haya Mouchka- et pour poursuivre le développement de la communauté hassidique. Mais son futur beau-père les rassure, ayant pleinement confiance en son futur gendre dont il connait les qualités humaines et les connaissances infinies en Torah. C’est donc le 27 Novembre 1928 à Varsovie que Rabbi Menahem Mendel épouse la Rabbanite Haya Mouchka. Le jeune couple part ensuite s’installer à Berlin où le Rabbi fréquentera l’université.

Avec la montée du nazisme en 1933 il quitte l’Allemagne avec son épouse et rejoint la capitale de la France : Paris. Il marque grandement la communauté parisienne notamment par son cours quotidien à  la rue des Rosiers. En 1941, sous l’occupation nazie, le couple parvient à rejoindre la zone libre pour arriver à Nice en passant par  Vichy. Puis ils embarquent depuis Marseille en direction de Barcelone.
Quelques temps plus tard, ils embarquent à Lisbonne et débarquent à New-York le 23 Juin 1941. Il y retrouve son beau-père qui a lui aussi réussi à échapper miraculeusement aux griffes de l’Allemagne nazie.

C’est à New-York qu’il commence son action et développe la communauté hassidique Loubavitch d’Amérique mais aussi du monde entier. Il marque les esprits par ses connaissances et son analyse perspicace et juste de la vie et des évènements. Des milliers de fidèles sont avides de ses paroles et d’ailleurs, à chaque fin de Chabbat ses élèves assidus retranscrivaient et traduisaient en de nombreuses langues les paroles de Torah prononcées par le Rabbi pour les transmettre aux communautés Loubavitch à travers le monde.
C’est le 17 Chevat 1951 que Rabbi Menahem Mendel Schneerson prend officiellement la suite de la lignée de son beau-père et se démarque notamment par son leitmotiv : la propagation de la Torah et des valeurs du Judaïsme aux juifs du monde entier.
Le 3 Tamouz 1994 le Rabbi de Loubavitch s’éteint laissant derrière lui un message et une mission importants : dévoiler et propager la Torah au plus grand nombre.

Aujourd’hui, la hassidout ‘Habad est l’un des plus grands mouvements hassidiques du monde qui compte environ 200 000 adhérents. Environ 1 million de personnes fréquentent au moins une fois par an les institutions Loubavitch.

Que son mérite nous protège…
 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer