Education/Parents et enfants

Ménou’ha Fooks : Rester une mère sereine même lors de l’heure critique du matin

Encore un matin où mes enfants se réveillent du pied gauche. Encore aujourd’hui il n’a pas réussi à se lever. Et quand il a finalement décidé d’émerger il était sur les nerfs.

Que se passe t-il en moi en ces instants ? Et bien, tout naturellement, cela  m’agace.

« Mais pourquoi ne peux-tu pas te lever avec un sourire aux lèvres ? » je lui demande en sachant très bien que cette question ne sert à rien.

Pour que notre enfant veuille bien communiquer et partager avec nous, nous devons d’abord nous aider nous-mêmes. Je m’explique : nous devons d’abord comprendre ce qui nous passe par la tête à ce moment précis.

Voyons un peu. Cela nous énerve que notre enfant se lève encore du pied gauche. Mais cela lui arrive t-il vraiment tous les jours ? Non !

Hier, il s’est levé rapidement. Il a même sauté du lit, car son camarade de classe devait fêter son anniversaire.

Avant-hier, c’était Roch Hodech : il s’est levé et habillé rapidement car il savait que son chocolat au lait spécial Roch Hodech l’attendait sur la table de la cuisine.

En d’autres termes, il ne se lève pas tous les jours du mauvais pied.

Parfois oui. Parfois non.

Cela peut arriver à tout le monde. Nous avons tous deux possibilités de choisir de commencer notre journée. Quelqu’un nous a-t-il promis que nous nous réveillerons toujours souriant et joyeux, d’attaque pour une nouvelle journée et plein d’énergie ? Non, vraiment pas.

Nous aussi nous avons nos jours meilleurs que d’autres. Des jours où nous nous éveillons plus facilement. Avec joie et entrain.

Et si nous regardions ainsi notre enfant ? C’est pile ou face. 50/50. Notre enfant aussi est confronté à cela.     

Ainsi, la première des choses : apprenons à nous dire que notre enfant peut se réveiller de mauvaise humeur. Et ce n’est pas grave. C’est normal.

En acceptant cette réalité, nous nous rendrons bien vite compte que lorsqu’il se réveille sur les nerfs, cela ne nous mettra plus tellement en colère. Et lorsqu’il se réveillera joyeux, nous serons d’autant plus satisfaites.

De façon incroyable, dès que nous apprendrons à accepter la réalité telle qu’elle est, lorsque nous la comprendrons, notre enfant s’éveillera beaucoup plus souvent de bonne humeur. Car c’est un plaisir de s’éveiller avec une mère heureuse et sereine.

Et c’est cette image qui lui donnera la force de sourire pour le reste de sa journée.

Alors, si nous voulons voir le sourire de notre enfant, accueillons-le nous-mêmes avec un sourire sur les lèvres de bon matin. Nous verrons alors que nos matinées prendront une autre tournure. Aussi bien pour lui que pour nous.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer