Histoires vécuesNos Tsadikim

Foi dans les Tsadikim : Dieu vous bénira et vous réussirez à rembourser toutes vos dettes !

Dieu vous bénira et vous réussirez à rembourser toutes vos dettes.
Le pauvre homme suivit les instructions de Rav Haim Kanievski à la lettre et fut béni.

L’homme qui entrait chez Rav Haim avait l’air triste et accablé. « Rav, je suis endetté jusqu’au cou, je dois 150000 shekels et je ne sais pas comment les rembourser ! »

Rav Haim écoutait le pauvre homme, puis il lui posait plusieurs questions et à la fin il lui dit : « Déménagez, l’endroit où vous habitez ne convient pas à l’éducation des enfants ». « En effet », répondit l’homme avec humilité, « on m’a proposé récemment d’acheter un terrain à Givatayim pour y construire une maison mais pour cela il faudrait que j’emprunte encore plus d’argent ce qui rendrait ma situation beaucoup plus difficile. Mais Rav Haim était décisif : « Déménagez et Hachem vous aidera à trouver un moyen de payer toute vos dettes. »

L’homme n’en demandait pas plus et après avoir reçu la bénédiction habituelle du Rav ‘Brakha et hatslakha’, il quittait le Rav.

Un mois passait et l’homme revenait chez Rav Haim. Il tenait dans ses mains un sac plein de sable et semblait très excité. « Est-ce que le Rav se rappelle de moi ? Je suis venu il y a un mois car j’étais surendetté, le Rav m’a béni et m’a conseillé de déménager en me disant qu’Hachem m’aiderait certainement à trouver l’argent pour pouvoir rembourser toutes mes dettes.  Je suis venu pour annoncer au Rav que sa bénédiction s’est accomplie.

J’ai pris plusieurs prêts pour acheter le terrain et il y a quelques jours nous sommes partis avec un tracteur pour égaliser le terrain. Hier, en creusant, un des travailleurs a trouvé ce sac. » L’homme plongea sa main dans le sac et en ressortit une poignée de pièces d’or. « Ce sac contient 150 pièces d’or, chacune de ces pièces vaut 1000 shekels. Il s’agit d’un total de 150000 shekels, la bénédiction du Rav a été exaucée à la lettre ». Il termina son récit les larmes aux yeux.

Toutes les personnes présentes étaient stupéfaites. Toutes sauf Rav Haim qui soufflait simplement ‘Brakha vehatslakha’.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer