Histoires vécues

Enfant miracle – un garçon après 6 filles !

« Espérons qu’il pourra voir et entendre », me dirent encore les médecins. Aujourd’hui, Moché Chimon est heureux et en pleine forme.

Hachem nous a gratifié de six filles merveilleuses.

Nous désirions vraiment avoir un garçon, et comme nous sommes marocains, nos proches ne cessaient de nous bénir pour que notre rêve se réalise. Nous avons prié de tout notre coeur et Hakadoch Baroukh Hou a exaucé notre souhait. J’ai appris que j’attendais – enfin! – un garçon.

Nous n’avons cessé de remercier Hachem et bien sûr, nous avons prié pour que tout se passe pour le mieux. Mais un jour, j’ai dû être hospitalisée et les médecins m’ont appris que je devais rester à l’hôpital pendant trois mois, jusqu’à l’accouchement.

Ils m’annoncèrent également que mon bébé naîtrait probablement avec des malformations. « Espérons qu’il pourra voir et entendre », me dirent-ils.

Tous les Rabbanim que nous avons sollicité nous dirent de ne pas nous inquiéter. « Votre fils sera en parfaite santé. Ce sera un Tsaddik », disaient-ils pour nous rassurer.

De longs mois passèrent à l’hôpital Hadassa, et un jour, ils me firent une césarienne en urgence. Mon fils était en bonne santé mais il éprouvait des difficultés à respirer.

Nous avons donné de la Tsedaka pour sa guérison complète, et nous n’avons cessé de prier. Doucement, notre bébé a commencé à prendre des forces et à grandir. Par miracle, il a commencé à respirer par lui-même.

L’un des plus beaux jours de ma vie fut celui où nous avons quitté l’hôpital en tenant dans nos bras notre bébé miracle. Son visage dégageait une aura particulière, une sorte de lumière douce que l’on retrouve souvent chez les enfants qui sont le fruit de longues et intenses prières. Nous avons récité pour lui le psaume de remerciement, Mizmor LeToda, un nombre incalculable de fois.

Moché Chimon le jour de sa Brit Mila
Moché Chimon en néonatalogie, relié à un respirateur

Aujourd’hui, Moché Chimon est un adorable petit garçon de 2 ans. Il est en parfaite santé et il est très éveillé.

Hodou la Hachem Ki Tov !

Tsipi Sebbag, adaptation française Elisheva Uzan

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer