Les célébrités se renforcentNon classifié(e)

Qu’a répondu la mannequin Eden Fines, lorsqu’on lui a demandé si elle croyait en D.ieu ?

La mannequin Eden Fines est sur la voie de la Techouva : « Je suis très croyante. Il y a deux ans, j’ai commencé à respecter la cacherout et j’en suis très heureuse. Je pratique les fêtes comme il se doit et je jeûne le jour de Kippour. Je ne travaille pas le Chabbat, même lorsque je suis à l’étranger. Cela m’a demandé de renoncer à de nombreuses propositions d’emploi, mais je ne le regrette pas. Je fais Moda Ani le matin, ainsi que Netilat Yadaim et je m’efforce de réciter les bénédictions avant de manger. »

Récemment, la mannequin Eden Fines a répondu aux questions de ses followers sur les réseaux sociaux dans une F.A.Q.

Lorsqu’on lui a demandé si elle croyait en D.ieu, Fines a répondu par l’affirmative : « J’ai une foi parfaite en D.ieu. Je récite tous les jours les bénédictions du matin – Moda Ani, Acher Yatsar, et je fais Netilat Yadaim. » Une réponse qui a ému ses followers.

La mannequin a ajouté qu’elle mangeait cacher, et qu’elle avait récemment pris sur elle de respecter un délai entre la consommation de produits laitiers et carnés. « Je peux vous dire que tout cela me donne beaucoup de force et de sérénité. Il y a quelque chose de magique dans la foi et les prières, surtout le matin. C’est de là que je tire l’énergie dont j’ai besoin pour avancer et réussir. C’est une sorte de rendez-vous avec soi-même, le Sidour et Hachem. Il faut savoir Le remercier pour tout ce qu’Il nous offre au quotidien. »

Dans une interview datant du mois de Juillet, Eden Fines a raconté qu’elle avait entamé un processus de Techouva. Dans l’optique de se rapprocher d’Hachem et du judaïsme, elle a décidé de ne plus travailler le Chabbat, de respecter les lois de Cacherout, de réciter les bénédictions avant de manger, d’étudier la Torah avec un Rav et de lire le Chema Israël avant de dormir.

« Je suis très croyante. Il y a deux ans, j’ai commencé à respecter la cacherout et j’en suis très heureuse. Je pratique les fêtes comme il se doit et je jeûne le jour de Kippour. Je ne travaille pas le Chabbat, même lorsque je suis à l’étranger. Cela m’a demandé de renoncer à de nombreuses propositions d’emploi, mais je ne le regrette pas. Je fais Moda Ani le matin, ainsi que Netilat Yadaim et je m’efforce de réciter les bénédictions avant de manger. »

« Je récite le Chéma Israël avant de dormir, a-t-elle ajouté, et bien entendu, j’allume les bougies de Chabbat. Je considère cela comme un grand mérite. Je fais tout cela par amour pour la religion et pour le sentiment de pureté que cela procure à l’échelle personnelle. Et puis, c’était tellement merveilleux de savoir que l’on a quelqu’un sur qui l’on peut toujours compter », a-t-elle conclu.

Chira Davouch (Cohen), adaptation française Elisheva Uzan

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer