Hiloula

Hilloula de Rabbi David ouMoché, le Tsaddik qui se sacrifia pour les juifs du Maroc

Qui était Rabbi David ouMoché ? Pourquoi a-t-il mérité ce surnom et de quelle manière sauva-t-il la vie de nombreux juifs et non-juifs ?

1 – Aujourd’hui, 1er ‘Hechvan, nous célébrons la Hilloula du Tsaddik Rabbi David ouMoché, auquel on attribue de nombreuses délivrances. Nous ne connaissons que peu de choses sur sa vie. Il quitta ce monde en l’an 4 922 de la Création du monde, soit en 1 171.

2 – A l’origine, ce Tsaddik s’appelait : Rabbi David Ben Moché, mais il fut surnommé Rabbi David ouMoché.

3 – Rabbi David ouMoché naquit et étudia à Jérusalem, et devint rapidement l’un des Sages les plus éminents de la ville. Plus tard, on lui demanda de se rendre au Maroc afin de récolter de l’argent au profit des nécessiteux d’Israël, car il était un brillant orateur. Il devint rapidement une figure emblématique du Maroc, connu pour la puissance de ses prières, notamment en faveur des malades et des couples stériles.

4 – Lorsqu’il était au Maroc, Rabbi David ouMoché s’efforça de rapprocher ses frères du judaïsme. A cette époque, le Sultan du Maroc proclama des décrets difficiles à l’encontre des juifs. Comprenant la détresse des juifs autochtones, Rabbi David ouMoché leur redonnait courage à travers des paroles de consolation et de réconfort. Les juifs du Maroc virent en Rabbi David ouMoché un homme juste et éminemment saint, capable de réaliser de grands miracles.

5 – Chaque veille de Chabbat, Rabbi David ouMoché sillonnait les villages juifs du Maroc afin de récolter des dons en faveur des démunis d’Israël. Le vendredi 1er Hechvan, jour de son décès, il arriva au village d’Aguim, où il fut enterré par la suite. Accompagné de son fidèle assistant, un non-juif qui le suivait lors de chacun de ses voyages en dehors d’Israël, il apprit que tous les habitants du village étaient frappés par une terrible épidémie, qui avait déjà coûté la vie à bon nombre d’entre eux.

Accablé par le triste sort de ces villageois, Rabbi David ouMoché leva les yeux au Ciel et adressa une ultime requête à D. : « Maître du monde, je suis venu jusqu’ici afin d’amasser de l’argent en faveur des nécessiteux d’Israël, mais je n’ai trouvé ici que des malades et des morts. » A cet instant précis, une voix céleste se fit entendre : « C’est toi qui annuleras le décret qui plane sur ces villageois, juifs et non-juifs. »

Rabbi David ouMoché répondit : « J’offre ma vie, en échange de la leur. » Hachem accepta sa requête, et Rabbi David ouMoché quitta ce monde. Son serviteur se rendit alors rapidement au village et constata que tous les habitants, gravement malades quelques heures plus tôt, avaient miraculeusement recouvré la santé.

6 – De nombreuses synagogues et maisons d’études portent le nom de ce Tsaddik, et nombreux sont ceux qui ont coutume d’allumer une veilleuse à sa mémoire.

7 – Les juifs du Maroc ont l’habitude de célébrer la Hilloula de Rabbi David ouMoché chaque année, le 1er ‘Hechvan et cette coutume est également pratiquée par les juifs marocains résidant en Israël. Les juifs du Maroc prononcent le nom de ce Tsaddik pour se protéger du mauvais œil et des souffrances car il était célèbre pour la puissance de ses prières : Rabbi David ouMoché faisait partie des justes sur lesquels il est dit : « Le Juste décrète et D. accomplit. »

Yonathan Halévi, adaptation française Elisheva Uzan

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer