Yom Kippour

7 Segoulot extraordinaires pour le jour de Kippour

Le jour de Kippour renferme une sainteté particulière. C’est un jour propice au pardon… mais pas seulement. Voici 7 Segoulot extraordinaires pour exploiter au mieux ce jour remarquable.

1 – Un jour propice à la Techouva : Le Sefer Hakhinoukh explique que si nos fautes s’accumulaient d’année en année, le monde ne pourrait se maintenir. Aussi, lors de la création du monde, Hachem décida de consacrer un jour à l’expiation des péchés commis par Ses créatures. Le jour de Kippour, Hachem est particulièrement sensible à notre Techouva. A nous de saisir cette occasion et de profiter de ce rendez-vous annuel pour obtenir l’expiation de nos fautes et nous rapprocher du Maître du monde.

2 – Le pouvoir du jeûne : Le fait de s’abstenir de boire et de manger tout au long de la journée de Kippour, vient compenser tous les jours de l’année où nous n’avons pas accompli de Mitsva. Nos Sages enseignent que les jours durant lesquels un homme n’a pas réalisé de Mitsva et ne s’est pas adonné à l’étude de la Torah ne sont pas considérés comme faisant réellement partie de sa vie. Le fait de jeûner permet de remédier à ces défaillances. Le jeûne a le pouvoir de « ressusciter les morts », c’est à dire de redonner de la valeur à ces jours perdus.

3 – Une Segoula du Ari Zal pour la protection des enfants : Celui qui verse des larmes lors de l’évocation de la mort des deux fils d’Aharon, en pensant à la douleur ressentie par leur père, aura l’assurance que ses fils ne mourront pas de son vivant.

4 – Une Segoula pour s’élever spirituellement : Le Ari Zal enseigne que lorsque l’officiant prononce la phrase « Ayé Mékome Kévodo » durant la Kedoucha, l’homme se voit attribuer la sagesse et l’intelligence contenus dans les lettres Alef, Youd et Hé, et acquiert de nouvelles forces spirituelles.

5 – La puissance de la Néila : L’auteur du Mechekh Hokhma, Rabbi Méir Sim’ha Hacohen Midvinsk, explique que la Néila, moment où se ferment les portes du Ciel, est aussi un grand moment de miséricorde divine. Dans Sa grande bonté, Hachem accorde Son pardon à tout celui qui se sera sincèrement repenti, et ce, quelle que soit la gravité des fautes commises par le passé.

6 – Une Segoula pour avoir de nombreux défenseurs : Nos Sages enseignent que quiconque formule un voeu (un Neder) afin de s’engager à réaliser une bonne action, crée un défenseur. Mais tant que l’homme n’a pas accompli son Neder, ce défenseur inachevé reste faible et inactif. Afin que cet ange intercède en sa faveur auprès d’Hachem, l’homme doit mettre en application le Neder qu’il a prononcé. Nous avons d’ailleurs coutume de nous affranchir des dettes que nous avons contractées envers la Synagogue tout au long de l’année afin de ne pas conserver de Neder inaccompli.

7 – Pour résumer : Même si les portes de la Techouva sont ouvertes tout au long de l’année, pendant les dix jours de pénitence, la Techouva est « plus belle et acceptée plus facilement ». Yom Kippour est une grand moment de Techouva tant au niveau individuel que collectif.

Nous devons donc être particulièrement joyeux en ce jour où Hachem tend la main pour nous rapprocher de Lui.

Yonatan Halévi, adaptation française Elisheva Uzan

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer