Infos Judaisme

Santé et Nutrition: Une nouvelle recherche qui donne de l’espoir aux diabétiques

Santé et Nutrition
Une nouvelle recherche qui donne de l'espoir aux diabétiques : il y aurait un moyen de rétablir le métabolisme du sucre dans le corps.
 Une nouvelle recherche d'une université Américaine montre qu'une nutrition qui copierait l'influence du jeûne sur le corps pourrait programmer des cellules afin qu'elles fabriquent de l'insuline.
 
Une recherche à son stage préliminaire a prouvé qu'une nutrition qui imiterait les effets du jeune sur notre corps pourrait s'avérer porteuse de guérison pour les diabétiques par le biais de la programmation de nouvelles cellules. Cette conclusion fut prise par les chercheurs de l'université USC aux USA.
 
« En alternant des cycles de nutrition normale avec des cycles de nutrition ressemblant à un jeûne nous avons réussi à programmer des cellules qui ne fabriquaient pas d'insuline de telle façon à ce qu'elle commence à en fabriquer », raconte Professeur Walter Longo le responsable de la recherche. « Nous avons réussi à sauver des souris qui souffraient de diabète de type 1 et 2. Nous avons aussi réussi à activer è nouveau des cellules humaines appartenant à des diabétiques de type 1 de telle sorte qu'elles recommencent à fabriquer de l'insuline ».
 
Une nutrition imitative du jeûne est l'invention créée par le Professeur Longo. Il s'agit d'une variété de recettes avec très peu de protéines et de féculents qui donnent le sentiment d'avoir mangé mais le corps perçoit cette nutrition comme un état de jeune et il réagit en fonction.
 
Cette recherche est à la suite d'une longue liste de recherches ayant prouvé les bénéfices nombreux de ce genre de nutrition.
Les malades souffrant d'un diabète de type 1 ou 2 ont un pancréas qui a cessé de fabriquer les cellules Beta responsables de la fabrication d'insuline ce qui augmente le manque de stabilité du sucre dans le sang. Mais la recherche de l'université d'USC a montré des résultats surprenants dans la reconstitution de cellules chez des souris qui souffraient de diabète. Ces souris qui bénéficiaient de cette nutrition à raison de 4 fois par semaine ont commencé à fabriquer des cellules qui en retour fabriquaient de l'insuline. Cette nutrition a donc activé des cellules qui sont en général présentes que dans les fœtus.
 
Ces résultats demandent une recherche beaucoup plus approfondie approuvée par la FDA pour pouvoir les reporter sur des humains.
 
« Nous espérons atteindre le résultat où un diabétique devra endurer une nutrition ressemblant au jeûne quelques jours par moi, ce qui leur permettra de fabriquer des cellules qui fabriqueront de l'insuline, ce qui leur permettra de vivre une vie normative. »
 
 
 
 
 
 
 

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer