Hiloula

Le Saint Tana Rabbi Yonathan Ben Ouziel

  1. Yonathan Ben Ouziel était l’un des disciples les plus renommés d’Hillel l’ancien. C’est lui qui a rédigé le Targoum Yonathan sur les prophètes. Dans le traité Soucca il est dit à son sujet que parmi les 80 élèves d’Hillel l’ancien, Yonathan Ben Ouziel était le plus grand d’entre eux.
  2. Le Midrach ajoute encore d’autres louanges au sujet de Rabbi Yonathan Ben Ouziel en le comparant au niveau de Rabbi Yohanan Ben Zakai. « Rabbi Yohanan Ben Zakaï connaissait tout et ne laissait rien de côté que ce soit la Michna, le Talmud, les lois et les récits, les calculs de périodes et les valeurs numériques, le langage des anges et des démons… Si le plus simple des élèves était à ce niveau, à plus forte raison, le plus grand d’entre eux ».
  3. Le Tana Rabbi Yonathan Ben Ouziel a atteint des niveaux de sainteté insoupçonnés. Son commentaire sur la Torah et les prophètes, il l’a écrit à l’aide des derniers prophètes tels que ‘Hagaï, Zekharia, et Malakhi. Son commentaire se distingue de celui d’Ounkelos par la profondeur de ses explications qui ne se basent pas seulement sur le sens simple des versets.
  4. Dans le traité Méguila, il est rapporté que lorsqu’il rédigea son commentaire, la terre d’Israël trembla sur une distance de 400 Parssa (1 Parssa = à peu près 4km) et qu’une voix céleste sortit du Ciel et déclara : « Qui a dévoilé Mes secrets aux hommes ? » Et Rabbi Yonathan Ben Ouziel de répondre : « C’est moi qui ai dévoilé les secrets. Mais je n’ai pas fait cela pour mon honneur, mais uniquement pour Ton honneur, Hachem afin d’éviter les discordes parmi le peuple. »
  5. Il est également rapporté dans le traité Méguila que lorsqu’il voulut écrire son commentaire sur les Hagiographes, du Ciel, on l’en empêcha car « il y a trop d’allusions aux temps du Machia’h ».
  6. Le Kever de Rabbi Yonathan Ben Ouziel à Amouka est considéré comme l’un des plus visités de la région du Galil. Chaque année, ce sont près d’un million et demi de personnes qui s’y rendent.
  7. D’après la tradition, Rabbi Yonathan Ben Ouziel ne s’est jamais marié. Une autre version affirme qu’il était marié mais qu’il n’a pas eu d’enfants. Nous avons reçu de notre tradition que les prières sur le Kéver de Rabbi Yonathan permettent d’ouvrir les portes de la miséricorde et que de tourner 7 fois autour de son Kéver est propice pour trouver son conjoint et pour avoir des enfants Tsadikim.
Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer