Histoires vécuesTéchouva/ Premiers pas vers la Torah

D’un accident de vélo à la Yechiva.

Un jeune Américain se présenta un jour à Rav Noa’h WEINBERG fondateur de la Yechiva Aisch Hatora à proximité du Kotel.« A quoi sert une yechiva, pour se rapprocher de Dieu, n’est-ce pas ? »

« Effectivement » acquiesça le Rav.

« Si c’est ainsi, je n’ai pas besoin de yechiva, dit le jeune homme. Moi et Dieu, nous sommes comme cela » dit-il en frottant ses deux index. « Il y’a peu de temps en dévalant une route à bicyclette, une voiture est venue à ma rencontre à grande vitesse. En tentant de l’éviter je me suis frotté à la barrière de sécurité et j’ai fait une chute de quinze mètres. Ma bicyclette s’est pliée en quatre et moi je suis sorti indemne. N’est-ce pas la preuve de mon lien privilégié avec le tout puissant ? Je n’ai donc pas besoin de Yechiva ! »

« Je suis d’accord » dit Rav WEINBERG. Alors que le jeune se dirigeait vers la porte, le Rav le rappela doucement et lui dit « Mais qui t’a causé cet accident ?  Ne s’agit-il pas du même qui t’en a sauvé ? »

Le jeune resta stupéfait. Le Rav expliqua alors qu’en réalité c’était un cadeau du Ciel pour le sortir de sa torpeur.

Un nouvel élève vint rejoindre les bancs de la yechiva.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer