Santé et nutrition

Santé et nutrition : Vous souhaitez vous enrichir et jouir d’une meilleure santé ?

Santé et nutrition :
Vous souhaitez vous enrichir et jouir d'une meilleure santé ? Une nouvelle recherche vous conseille de faire du volontariat.
Des chercheurs belges ont trouvé que ceux qui faisaient régulièrement du volontariat jouissaient d'une meilleure entrée et d'une santé comparable à des personnes plus jeunes de 5 ans qui ne faisait pas de volontariat.
 
Des chercheurs belges ont analysé les résultats d'une étude menée sur les activités bénévoles de plus de 40000 citoyens de l'union européenne. Les résultats qui ont été publié en fin de semaine montrent une affinité entre le bénévolat et une meilleure santé ainsi que des meilleurs prospects d'emploi.
D'après les résultats de cette étude même après avoir pris en considération des facteurs comme l'âge, le secteur, le niveau d'éducation, les résultats prouvent que des personnes qui font régulièrement du bénévolat jouissaient d'une meilleure santé. Pour nous mettre un peu plus la puce à l'oreille les chercheurs affirment que leur niveau de santé pourrait être comparé à celui des personnes 5ans plus jeunes.
 
Si cela ne vous suffit pas il s'avère que les personnes qui font régulièrement du bénévolat jouissent en moyenne d'entrées bien plus élevées que celles de personnes qui ne font pas de bénévolat. Les chercheurs expliquent les résultats de la façon suivante : « ce résultat confirme le résultat d'une recherche précédente qui prouvait que lorsqu'on notait dans un CV des activités bénévoles on augmentait considérablement les chances d'être employés surtout pour les non citoyens.
 
On pourrait comprendre l'influence du bénévolat sur les possibilités d'emploi mais comment expliquer les résultats d'une meilleure santé ? Les chercheurs proposent 3 théories.
La première possibilité serait que le bénévolat améliore des ressources psychologiques telles qu'une meilleure estime de soi, ainsi que des ressources sociales telles qu'une meilleure intégration sociale et une accessibilité à des informations et du soutien, toutes des ressources connues pour leurs effets positifs sur la santé.
Une deuxième possibilité est que le bénévolat augmente l'activité physique et cognitive ce qui protège d'une détérioration physique et de démence durant la vieillesse.
Troisièmement des études menées sur l'activité du cerveau prouvent que le bénévolat activait des hormones telles que l'ocytocine et le progestérone qui sont connues pour leurs effet anti inflammatoires et pour équilibrer la tension.
 
Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer