'Houkat

Rav Zamir Cohen – Briller comme une étoile…

Notre Paracha nous dévoile l’un des secrets qui protège le peuple d’Israël face à leurs ennemis.

La Paracha nous enseigne que juste après le décès d’Aharon, les Cananéens attaquèrent le campement d’Israël et qu’ils prirent des captifs. A cette époque, la protection divine demeurait en permanence sur le peuple sauf si celui-ci commettait de graves fautes. Les enfants d’Israël se remettaient alors en question afin de découvrir la cause de cet éloignement divin.

Alors que s’est-il passé ici pour que le peuple tombe entre les mains de l’ennemi ? Le Talmud (Roch Hachana 3a) explique que les Cananéens ont entendu qu’Aharon était mort et que, en conséquence, les nuées de gloire s’étaient dissipées. Rabbi Abahou explique ainsi que lorsque les nuées de gloire se sont retirées, les enfants d’Israël étaient comme exposés aux yeux de tous. Avant cela, ils étaient protégés par les nuées et les nations restaient stupéfaites face à la protection qu’ils méritaient. Ils étaient à présent au vu de tous parce qu’Aharon était mort.

Le Tsadik qui  s’élève dans le service d’Hachem par l’étude de la Torah et l’accomplissement des Mitsvot se procure non seulement à lui-même, mais aussi à l’ensemble du peuple d’Israël une grande protection. Cette protection est fonction de ses efforts et du niveau spirituel qu’il mérite d’atteindre.

Toutes les âmes du peuple d’Israël sont liées. Ainsi, une seule bonne action comme une mauvaise action, influe sur l’ensemble du peuple. Un moment d’étude de Torah, une Mitsva en plus, un acte de bonté, nous permettront certainement d’obtenir une grande récompense au monde futur. Mais plus que cela, cette action positive aura permis quelque part dans le monde de protéger des membres du peuple d’Israël, des soldats ou des civils ou bien d’éviter des accidents. En sauvant un autre juif, nous sommes ainsi associés à ses mérites et ses Mitsvot futures car sans nous, celui-ci n’aurait pas vécu.

Nous nous rendons ainsi compte de la bonté dont a fait preuve Hachem qui nous a choisis pour nous donner Sa Torah. Nous devons également nous souvenir de nos frères qui n’ont pas encore eu le mérite d’apprécier la valeur de notre sainte Torah et de connaitre Ses principes de vérité. Ainsi, lorsque nous, ou nos enfants participons à un cours de Torah, essayons de faire participer notre entourage et de leur faire connaitre la beauté de notre héritage ! Recherchons autour de nous qui nous pouvons renforcer dans sa pratique. Nous permettrons ainsi de réduire les fautes de l’ensemble du peuple et d’agrandir le nombre de mérites et de Mitsvot qui nous protègent tous et qui permettent d’annuler les mauvais décrets. Comme cela est écrit dans le livre de Daniel sur les temps de la délivrance (12, 3) : « Et ceux qui étudient la Torah brilleront comme le firmament et ceux qui propagent la Torah comme les étoiles à tout jamais ».

Chabbat Chalom

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer