Le coin des femmesShoah

Parmi tous les livres, pourquoi j’ai justement choisi un livre sur la Shoah ?

C’est un livre sur la Shoah. La terrible Shoah que notre peuple a vécue sous la domination nazie. C’est un rescapé qui l’a écrit. Il y décrit les poursuites, le deuil, l’angoisse, la peur de l’inconnu, les tortures et la barbarie. C’est clairement un livre triste. Un livre qui décrit le mal dans toute sa force. Qui décrit les terribles souffrances que notre peuple a vécues.

Je me trouvais en maison de repos après mon accouchement. Ces jours sont les rares moments où je me permets de me détendre un peu, de lire tranquillement.
Tout en lisant ce livre ‘’déprimant’’ je me demande : Pourquoi maintenant ? Si déjà je lis un livre et je me détends pourquoi un tel livre ? Je savais à peu près ce qu’il y aurait écrit à l’intérieur. Mais pourquoi ai-je justement choisi de lire un tel livre ? Même s’il est toujours difficile de lire ces évènements, c’est une lecture qui correspond plus au 9 Av que lors d’un séjour de repos après un accouchement…

Mais j’ai tout de même terminé le livre. Et quand je suis passée près de la pouponnière et que j’ai vu tous ces petits nourrissons. J’ai vu ceux qui dormaient paisiblement et ceux qui réclamaient leur nourriture. J’ai pensé : ‘’Selon les prévisions d’Hitler, vous n’auriez pas dû être là, vous n’auriez pas dû voir le jour…’’

J’ai serré dans mes bras ma petite princesse. ‘’Les nazis ne supportaient pas les bébés juifs, même les plus petits, comme toi. Ils voulaient tous les exterminer. Ils n’ont pas vu la lumière qui émanait des visages si purs des enfants juifs. Ils se sont comportés comme des bêtes sauvages et avec une cruauté sans nom. Ils avaient prévu de les exterminer jusqu’au dernier, de ‘’purifier’’ le monde de juifs. Mais regarde ma chérie, c’est extraordinaire, tu es là, si petite, si fragile dans mes bras, tu es née, pour leur plus grand malheur !’’

Tout en la caressant, j’ai compris pourquoi j’ai justement lu un tel livre en cet endroit. Ce livre possède aussi un profond message de foi et d’espoir. Un message de vie, envers et contre tout. L’histoire racontée décrit aussi avec quel don de soi hors du commun certains accomplissaient les Mitsvot et gardaient leur dignité humaine même dans le couloir de la mort.

Le fait que je sois là, avec ma petite fille, mon bébé dans les bras va à l’encontre de tout ce qui avait été prévu pour nous.
Le fait que le peuple d’Israël soit encore là va à l’encontre même de toutes les statistiques. A l’encontre de la nature des choses.
Ce peuple d’Israël dont les enfants, même quand ils se trouvent au cœur de la destruction, ne désespèrent pas. Des enfants qui, même du fin fond de ce long exil, espèrent, attendent et sont certains de voir, un jour, la délivrance arriver.

Que nous la méritions rapidement, Amen !

Pessy Devlinger, conférencière
 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer