Noa'h

Avoir la foi à l’époque du déluge

L’une des générations la plus connue pour sa perversité dans l’Histoire de l’Humanité est sans aucun doute la génération du déluge, environ 1500 ans après la création du monde.

A cette époque, les êtres humains se dégradèrent de façon vertigineuse : ils ne rataient aucune occasion de fauter et leur méchanceté et leur immoralité n’avaient aucune borne.

Et pourtant, un juste vivait dans cette génération : Noa’h. Il décida d’aller à contre-courant et de ne pas suivre ces comportements bestiaux et cruels, sans jamais se dire «  Pourquoi être différent ? Est-il possible que tous soient des mécréants et soient dans l’erreur ?’’ Non, il ne s’est rien dit de la sorte. Il a continué sa quête de vérité, envers et contre tous.

Hachem a ordonné à Noa’h de construire une Arche. Celui-ci se met alors au travail : il coupe des pins, les taille et en forme des planches. Toutes ces actions entreprises par Noa’h n’avaient qu’un seul objectif : attirer l’attention des hommes et susciter leur curiosité. Les gens demandaient à Noa’h : ‘’Es-tu devenu menuisier ? Pourquoi construis-tu une arche ?’’

Noa’h leur répondait que très bientôt un grand déluge arriverait et décimerait les populations si celles-ci ne regrettaient pas leur mauvaise conduite.
Noa’h construisit une arche de 150 mètres de long et 25 mètres de large et d’une hauteur de 15 mètres divisée en trois étages : l’étage supérieur destiné à Noa’h et sa famille, l’étage du milieu réservé aux animaux et l’étage inférieur pour les ordures. Elle ne parait pas si immense cette arche, et pourtant elle doit contenir dans l’un des étages une espèce de chaque animal ! Malgré tout, Noa’h a poursuivi sa tâche sans relâche : il ne s’est pas inquiété de savoir comment les animaux arriveraient jusqu’à l’arche, ni comment ils allaient tous pouvoir demeurer dans un si petit espace.
Noa’h a accompli la parole d’Hachem avec foi et tous les animaux ont trouvé leur chemin jusqu’à l’arche et y ont tous pénétré.

Nous apprenons ici une grande leçon : lorsque l’homme reçoit un ordre, il se doit de fournir un maximum d’efforts pour accomplir ce que l’on exige de lui et ce, même s’il se sent très limité dans son champ d’action. Le reste, c’est D. qui le fera. Nous devons commencer par fournir les efforts nécessaires. Nous ignorons ce qu’il adviendra finalement : nous laissons cela au Créateur.

Cela est vrai aussi dans le domaine matériel. Parfois, nous voyons certaines personnes fournir d’énormes efforts  pour atteindre certains objectifs mais sans succès. Et parfois, nous voyons certains, lever simplement le petit doigt pour voir la chance leur sourire.
L’essentiel c’est de faire ce qu’il faut. C’est d’agir. Le reste, nous devons le laisser à Celui qui a créé le monde. A Celui qui possède tout. Et qui est la source de tout.
 

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer