Ki Tavo

Paracha Express’ : Parachat Ki Tavo

« Or, lorsque tu seras arrivé dans le pays que Hachem ton Dieu te donne en héritage, que tu l'auras occupé et que tu t'y seras établi, tu prendras les prémices de tous les fruits de la terre… »

Le Rambam nous explique que les prémices, premier produit de toute chose, ont pour but de développer chez l'homme la générosité et de diminuer son désir de nourriture et son égo.

La Torah met l'accent sur ce point car elle connait les défauts bien connus qu'engendre la richesse. Hachem sait qu’elle entraine la facilité, l'insolence, l'orgueil et l'abandon des bons principes comme il est écrit : « Lorsque tu mangeras et te rassasieras, tu peux penser : « C’est ma force et la puissance de ma main qui m'ont permis d’acquérir ces richesses ».

Le but de l’apport de ces prémices c’est surtout de ne pas oublier que toutes ces richesses ainsi que la terre d'Israël sont des cadeaux généreux d’Hachem. Le but est d'amener l'homme à maitriser son appétit et ce, dans tous les domaines.
Hachem nous ordonne donc de dominer nos instincts, en s'abstenant de manger ces premiers fruits et de les consacrer au « Très Haut ».
C'est Hachem qui nous a tout donné :
 « Voici, j'apporte les prémices que tu m'as donné Hachem ». Ici on parle surtout de ce qui est matériel, terrestre, comme il est dit :      « Ki  Tavoou  El  Haarets- Lorsque vous viendrez en terre d'Israël.’’ Le mot : »Erets » signifie ‘’terre’’.

Le Rabbi de Loubavitch nous dit dans les Likouté Sihot : ‘’Vous commencerez par agir ici-bas, sur la ‘’terre » afin qu’Hachem intervienne de là-haut. »
Il faut reconnaitre l'existence d’Hachem, qui est La Source de tout le Bien. Sachons reconnaitre  que notre force et la puissance de notre bras ne sont pour rien dans notre réussite comme il est écrit : »
« אין בין אדם נוקף אצבעו מלמטה אם לא מכריזין מלמעלה »
« Un homme ne lève pas un doigt en bas, si on ne l'a pas annoncé en haut ».
Penser différemment, c'est rejeter le joug et la crainte d’Hachem.
Nous devons montrer la volonté de commencer à agir et c'est Hachem qui nous fait réussir. Comme il est écrit :
« לא עליך לגמור את העבודה« 
« Ce n'est pas toi qui dois terminer le travail« 

Ce n'est pas pour rien que cette Paracha se trouve en plein mois d’Elloul et avant Roch Hachana (le début de l'année) car Ki Tavo est un commencement et un début, une préparation pour le début de l'année nouvelle.
C’est donc un recommencement qui doit nous permettre d’améliorer nos pensées, nos paroles et nos actions. Nous allons entrer dans la nouvelle année par ce renouvellement qui nous donne cette occasion de mieux réussir par l'effort entrepris pour devenir meilleur que l'année précédente.

Alors que faire ?
Un peu plus d'amour du prochain, un peu plus de patience, un peu moins de colère, plus de prières avec attention, de lecture de Tehilim (notamment la lecture du psaume 27) jusqu'à Roch Hachana.

Vous entrerez alors en paix en terre d'Israël, avec les bonnes  actions que vous entreprendrez.

Je vous souhaite Béra'ha véhatsla'ha, bénédiction et réussite

Chabbat Chalom.

Révital Tsadok
 

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer