Lekh Lekha

Tera’h – 7 faits sur le père d’Avraham Avinou

Comment Avraham prouva-t-il à son père la futilité des idoles ? Tera’h est-il considéré comme le grand-père du peuple juif ? Voici 7 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur Tera’h.

1 – Tera’h était le père d’Avraham Avinou, d’Haran et de Na’hor. Avraham vint au monde alors que son père était âgé de 68 ans. (Or Hahaïm, Berchit 11 ; 32)

2 – Tera’h était certes le père biologique d’Avraham Avinou, mais Avraham n’est pas rattaché à Tera’h. C’est pourquoi, nos Sages ne considèrent pas que Tera’h fait partie des pères fondateurs du peuple juif.

3 – Tera’h était idolâtre, et incitait les autres à pratiquer l’idolâtrie. Le Midrach raconte qu’un jour, Tera’h dut quitter la ville, et demanda à son fils Avraham, de faire commerce de ses idoles. Alors qu’un homme s’apprêtait à acquérir l’une des idoles qui se trouvait sur son étalage, Avraham Avinou lui demanda :-« Quel âge avez-vous ? »« J’ai 60 ans », répondit le client. –« Vous avez 60 ans et vous souhaitez servir une idole qui n’a même pas un jour ? » rétorqua alors Avraham. Honteux, l’homme quitta la boutique, sans rien acheter. C’est alors qu’une femme entra, et déposa un panier de farine qu’elle souhaitait offrir aux statues.

Après son départ, Avraham Avinou se saisit d’un marteau et brisa toutes les statues de son père. Toutes, sauf la plus grande d’entre elles, dans la main de laquelle il déposa l’outil avec lequel il avait cassé toutes les autres. Lorsque son père arriva, il fut horrifié : « Qui a fait cela ? » demanda-t-il. Avraham raconta alors à son père qu’une femme était venu déposer une offrande pour les statues, et que cela avait déclenché une terrible dispute entre elles, chacune voulant se servir en premier. C’est alors que la plus grande des statues, attrapa un marteau et cassa toutes les autres.

« Tu te moques de moi ? demanda Terah en colère. Est-ce que les statues sont capables de parler, de se déplacer, et de voir ? Ont-elles seulement conscience qu’on leur apporte des offrandes ? »

Avraham lui répondit alors : « Que tes oreilles entendent les paroles de ta bouche ! » C’est ainsi qu’Avraham Avinou prouva à son père la futilité des idoles.

4 – D’après le Zohar, le mot Terah signifie « colère ».

5 – Accompagné d’Avraham Avinou, de Sarah et de Loth, Terah quitta Our Kasdim pour ‘Haran – où il vécut jusqu’à sa mort, à l’âge de 205 ans.

6 – Le Baal Chem Tov explique que lorsque Hachem ordonna à Avraham : « Quitte ton pays, l’endroit où tu es né, et la maison de ton père, vers la terre que Je t’indiquerai » – Il lui demanda en réalité d’oublier tout ce qu’il avait vu et appris chez son père.

7 – Job est le Guilgoul de Tera’h, et les épreuves qu’il subit servirent d’expiation à l’idolatrie à laquelle s’adonnait Tera’h.

Chouli Chemoueli

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer