Infos Israël

Suite à une manifestation à Tel-Aviv : émeutes, barrages routiers et arrestations

À la suite d’une manifestation de protestation sur la place Rabin à Tel-Aviv samedi soir contre la gestion par le gouvernement de la crise économique, des centaines de manifestants ont bloqué les principaux carrefours de la ville et ont provoqué les forces de police. Suite à de violents affrontements, 19 manifestants ont été arrêtés. Trois policiers ont été légèrement blessés

Les manifestants ont également essayé  de bloquer l’autoroute Ayalon mais la police les en a  empêchés. Des vidéos circulant sur les réseaux sociaux ont montré des manifestants aspergeant la police de gaz lacrymogène, leur jetant des bouteilles d’eau, mettant le feu aux poubelles et même en brisant la vitrine d’une succursale de banque près de la place Rabin. 19 manifestants ont été arrêtés. Trois policiers ont été légèrement blessés.

La police a déclaré : « Il s’agit d’une manifestation illégale qui viole l’ordre public et viole l’état de droit. Contrairement aux manifestations qui ont eu lieu en début de soirée, ces émeutiers agissent en violation du droit public. »

Environ 10 000 manifestants – travailleurs indépendants, propriétaires d’entreprise et employés touchés par la crise économique, ont participé au rassemblement qui a précédé les violents affrontements. Les manifestants ont protesté contre la conduite du gouvernement pendant la crise, exigeant qu’ils leur transfèrent immédiatement l’aide promise. La manifestation a été définie par ses organisateurs comme économique et apolitique, et les politiciens n’en ont pas parlé. Dans une déclaration publiée avant le début de la manifestation, les organisateurs ont déclaré qu’elle « était venue exprimer la détresse et l’impuissance d’un très large public dans la société israélienne ». Les manifestants ont scandé des slogans condamnant le Premier ministre Binyamin Netanyahou et ont demandé sa démission.

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer