Education/Parents et enfants

Punir ? Oui, mais comment ?

Votre enfant doit savoir que ses actes ne sont pas sans conséquences. Tout comme il se brûlerait s’il passait son doigt dans la flamme d’une bougie.

Punir ou ne pas punir ? Telle est la question

Est-il utile de punir son enfant ? Quelle genre de punition faut-il infliger ? A partir de quel âge un enfant peut-il être puni ? 

Beaucoup de parents m’interrogent sur ce sujet épineux. Evidemment, la question de la punition nous taraude tous. L’avant, le pendant et l’après-punition créent en nous un tourbillon de sentiments : colère, culpabilité, remords, frustration, peine…

Alors, mettons un peu d’ordre dans tout ça !

Nous avons déjà expliqué qu’il n’était pas question de lever la main sur un enfant.

Les menaces, cris ou humiliations sont eux aussi, à bannir !

“Mais alors que dois-je faire ?”

Excellente question. Lorsque votre enfant se comporte mal, vous ne pouvez pas vous contenter de fermer les yeux. Vous vous devez de réagir.

Alors procédons par étape.

1 – Commencez par faire une rapide introspection. Que ressentez-vous à ce moment là ? Avez-vous peur ? Êtes-vous en colère ? Vous sentez-vous frustrée, déçue, impuissante ? Prenez le temps de mettre des mots sur vos sentiments.

La première chose à faire c’est… de retrouver son calme.

Comment ? Peu importe ! Buvez un verre d’eau, respirez un bol d’air frais, et si vous sentez que votre sang bouillonne, entrez dans une chambre pour extérioriser vos nerfs en tapant sur des coussins ou en criant un bon coup. Car croyez-moi, hurler sur vos enfants ne ferait qu’aggraver la situation.

2 – Soyez cohérent(e) ! Dès l’instant où vous avez pris votre décision, efforcez-vous de l’a mettre en application. Ne modifiez pas les règles de la maison tous les jours et ne changez pas d’avis en fonction des réactions de vos enfants.

3 – Au lieu de lui faire des reproches, répétez-lui plusieurs fois d’un ton calme mais ferme, ce que vous attendez de lui, et sortez de la pièce. Dites par exemple : « Haim, quand maman te demande d’aller te doucher, tu dois obéïr – alors vas-y s’il te plaît ! » (Au lieu de « Combien de fois t’ai-je dit d’aller prendre ta douche ? ») ou encore « Tzipi, peux-tu ranger ta chambre maintenant ? » (au lieu de crier « Pourquoi ta chambre est-elle toujours en désordre ? »), etc.

4- Cette technique n’a pas fonctionné ? Punissez ! Oui, vous pouvez punir !

Mais… Votre punition doit être constructive et bénéfique pour l’enfant. Punissez avec beaucoup d’amour, jamais sous le coup de la colère ou par désir de vengeance. Si vous en êtes incapable, ne punissez pas.

Votre enfant doit savoir que ses actes ont des conséquences. Tout comme il se brûlerait s’il passait son doigt dans la flamme d’une bougie. Malgré la douleur, il ne lui viendrait pas à l’esprit de se mettre en colère ou de se venger sur la bougie. Ne pouvant s’en prendre qu’à lui-même, il regretterait son acte et se mettrait à pleurer.

Vous vous demandez certainement comment faire pour aimer un enfant si agaçant, épuisant, insolent et rebelle ?

Je vous comprends.

Même si parfois vous arrivez à prendre du recul et à garder votre sang-froid lorsque votre enfant se comporte mal, sachez qu’il est malgré tout nécessaire de le punir car c’est ainsi que vous lui apprendrez à distinguer le bien du mal, et le guiderez sur le bon chemin.

Bon courage !

Yokhi Denekhi, adaptation française Elisheva Uzan

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer