Education/Parents et enfantsLe coin des femmes

POUR UNE EDUCATION REUSSIE…

Il faut comprendre que l’enfant n’est qu’un reflet du parent. Le modèle de référence de l’enfant, avant d’être sa maîtresse ou sa chanteuse préférée, est son parent. C’est pourquoi le mimétisme est l'un des moyens les plus efficaces d’éduquer. On éduque par l’exemple, on donne l’exemple !
                                      
On se plaint aujourd’hui que nos jeunes filles refusent la Tsniout mais ne nous sommes-nous jamais posées la question de savoir si nous nous plaignions des collants quand il fait chaud, du foulard quand il nous dérange un peu, des « sacrifices » que nous faisions pour être ainsi vêtues… ? Avons-nous toujours veillé à ce que notre allure soit aussi belle que pudique, raffinée que discrète ?
Posez-vous la question de savoir si l’on aimerait ressembler à l’image que vous projetez : donnez-vous envie d’être couverte ? Si la réponse est non, pourquoi voudriez-vous qu’il en soit autrement avec vos propres enfants ?
 
On se plaint encore que les enfants ne nous respectent plus mais ne leur avez-vous jamais enseigné des marques de respect : se lever à votre arrivée, ne pas s’asseoir à votre place, ne pas vous couper la parole ou vous interrompre, ne pas vous appeler par votre prénom ? Si cela ne vient pas de vous au plus tôt, ce n’est pas à l’extérieur de la maison qu’ils apprendront la notion de respect !
 
On se plaint encore que les ados ne décollent pas de leurs écrans mais ne vous êtes-vous jamais demandées si, étant petits, ils auraient apprécié apprendre la musique, le sport, le dessin…autant d’activités qui réduiraient considérablement le temps passé devant l’écran. Ou si vous aviez passé du temps avec eux et que vous les aviez écoutés, auraient-ils alors ressenti le besoin de se réfugier derrière leurs petits écrans ?
 
L’enfant nous observe et il copie !
 
Un des écueils les plus terribles de notre génération, c’est aussi la terrible pression que les parents exercent sur leurs enfants quant à une brillante réussite professionnelle. Encore une fois, si l’enfant ressent que son parent ne sera fier de lui que s’il réussit à merveille de très hautes études, se posera-t-il alors la question de transgresser chabat pour y parvenir ou de faire d’autres écarts de ce genre ? Après tout, si pour le parent, son modèle, c’est cela qui compte, alors il n’y a rien qui ne revêt autant d’importance et le reste sera forcément relégué au second plan. L’enfant qui a été bercé dans son jeune âge par le traditionnel « mon fils, tu seras le plus grand chirurgien au monde ! » imaginera-t-il seulement pouvoir atteindre le bonheur par un autre biais ? Aujourd’hui, nous sacrifions nos enfants sur l’autel de l’argent et des honneurs !

D’après les enseignements de la Rabbanit Sarah Agay.
 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer