Vayikra

    Les plus lus

    Vayikra. Par le mérite des enfants

    Le Midrach laisse clairement entendre que si la Chékhina résidait au sein d’Israël, c’était essentiellement par le mérite des jeunes enfants, qui étudient la Tora chez leurs maîtres. C’est le souffle s’échappant de leurs bouches pures, qui permettait à la Présence divine de demeurer parmi le peuple juif

    Les plus vus
    Question au Rav
    Calendrier des événements

    Metsora. La Rigueur par la Générosité

    Dans le Midrach, il apparaît que les plaies frappant les maisons surviennent en conséquence de l’avarice (Michlé 18). L’homme avare subit les humiliations que lui impose la Tora à cause de sa mesquinerie. Mais alors que l’avare déplore la perte de sa demeure, le Cohen vient lui annoncer que des joyaux en or ont été découverts dans ses murs !

    Ahare Mot. Tu tends la main aux fauteurs

    Lorsque le Saint béni soit-Il voit qu’un homme souhaite se repentir à Yom Kippour, Il va au-devant de lui. De même, lorsqu’une communauté entière souhaite revenir à Lui même pendant l’année (puisque, selon nos Sages, le mérite d’une congrégation équivaut à celui dont on bénéficie à Yom Kippour), Il agit à l’égard de ses membres avec une générosité exceptionnelle. Pour les encourager dans leur voie, Il ouvre leur cœur, afin qu’ils puissent se repentir convenablement