Vayikra

Les plus lus

Vayikra. Par le mérite des enfants

Le Midrach laisse clairement entendre que si la Chékhina résidait au sein d’Israël, c’était essentiellement par le mérite des jeunes enfants, qui étudient la Tora chez leurs maîtres. C’est le souffle s’échappant de leurs bouches pures, qui permettait à la Présence divine de demeurer parmi le peuple juif

Les plus vus
Question au Rav

Tsav. Le double sens de la reconnaissance

« Si c’est par reconnaissance que l’on offre ce sacrifice… » (Vayiqra 7,12) L’origine psychologique de toute expression de gratitude est, in fine, un aveu par lequel on admet être dépendant d’autrui. En offrant à D.ieu un sacrifice de reconnaissance, l’homme admet qu’il ne possède rien de lui-même

Chemini. Protégez-vous des hypocrites !

Chez un être impur, les signes de pureté sont eux-mêmes une preuve d’impureté. Ainsi, nos Sages disent au sujet de ’Essav qu’il est comparé au porc, parce que cet animal tend généralement ses pattes vers l’avant, comme pour montrer ses sabots fendus et annoncer : « Voyez, je suis une bête pure ! » Et c’est ainsi qu’agissent les hypocrites de toutes les espèces : s’efforçant de dissimuler leur véritable nature, ils affichent une pseudo honnêteté pour tromper leur entourage

Calendrier des événements

Tazria. Plus l’homme est grand, plus ses épreuves sont rudes

Les enfants d’Israël possèdent un statut particulier en raison de la Tora qui ne fut donnée qu’à eux seuls. Dans cette optique, nous comprenons pourquoi les plus grands personnages du peuple juif sont souvent ceux qui souffrent le plus : eu égard à leur haute stature spirituelle, ils ne bénéficient d’aucun traitement de faveur

Metsora. La responsabilité est proportionnelle aux capacités

On entend parfois certaines personnes jauger leur propre niveau moral en le comparant à celui d’autres hommes. En effectuant ce parallèle, elles omettent toutefois de tenir compte du niveau spirituel auquel elles auraient pu accéder, si elles avaient consacré toutes leurs forces à progresser spirituellement. La responsabilité de chacun est proportionnelle à ses capacités

Ahare Mot. La mort des Justes est une expiation

Pour quelle raison la Tora indique-t-elle précisément au sujet de Yom Kippour qu’il survient « une fois l’année » ? Toutes les autres fêtes ne sont-elles pas célébrées également une fois par an ? Yom Kippour diffère effectivement des autres fêtes, en cela que de nombreux autres “Yom Kippour“ peuvent survenir pendant l’année. Cela se produit à chaque fois qu’un Juste disparaît

Emor. Vénérer l’éducation des parents

La fille du Cohen était passible d’une peine doublement plus grave que celle de toute autre femme juive. Parce que la responsabilité de chacun est proportionnelle à la qualité de l’éducation reçue

Béhar. L’ordre divin – la raison de toutes les mitsvot

Avec le temps, viendront des personnes qui se targueront de mieux comprendre les choses que leurs pères, et qui s’en prévaudront pour autoriser des choses que la Tora interdit, suivant les élans de leur cœur. La Tora transmise par Moché au mont Sinaï ne dépend pas des explications qu’on lui trouve : nous ne nous y plions qu’en vertu de l’ordre du Créateur, parce que telle est Sa volonté