Chémot

Les plus lus

Chémot. Fluctuations de la conscience humaine

L’ego de l’homme est continuellement tiraillé par des tendances contradictoires. Et dans des circonstances extrêmes, la violence de ces forces opposées se révèle au grand jour. En l’espace d’un instant, l’homme écartelé entre ses désirs et son devoir peut tomber de très haut, quittant des sommets spirituels pour sombrer dans un fossé d’ingratitude

Les plus vus
Question au Rav

Bo. La émouna confrontée à la réalité

« Les enfants d’Israël quittèrent Ramsès dans la direction de Soukot, six cent mille voyageurs hommes sans compter les enfants. » Or dans quelle direction tout ce peuple se dirige-t-il ? Vers le désert ! Où trouvera-t-il sa subsistance, comment nourrira-t-il ses enfants ? Comment étanchera-t-il sa soif dans cet immense désert aride ? Où se mettra-t-il à l’abri des tempêtes de sable, du soleil brûlant et des nuits implacables ?

Calendrier des événements

Bechala’h. Rendre grâce pour les tourments autant que pour la délivrance

« Alors Moché et les enfants d’Israël entonnèrent le chant… » (Chémot 15,1) « Moché dit : Par le mot “az“ [alors] j’ai fauté, le jour où j’ai protesté par ces mots : “Depuis [mé-az] que je me suis présenté à Pharaon, le sort de ce peuple n’a fait qu’empirer.“ C’est donc avec “az“ que j’entonnerai un chant ! » (Midrach) Il convient de comprendre pourquoi, en entamant un chant qui débutait par l’expression avec laquelle il avait fauté, Moché répara sa faute

Yitro. Les enseignements de la jeunesse

L’éducation reçue pendant la jeunesse est indélébile, et jamais le cœur ne peut s’en libérer ! Les Proverbes l’affirment d’ailleurs sans détour : « Eduque l’enfant selon ses aptitudes, même lorsqu’il vieillira il ne s’en écartera pas ! » (Michlé 22,6), parce que l’éducation reçue dans le jeune âge est semblable à des racines ; si leur constitution est mauvaise, les pousses qui en sortiront garderont fatalement des séquelles