La Paracha

Les plus lus
Les plus vus
Question au Rav

Chemot . Une ouverture comme le chas d’une aiguille

« Pratiquez pour Moi une ouverture de la taille du chas d’une aiguille, et Je vous ouvrirai des portes par lesquelles des charrettes et des calèches pourront passer » (Midrach Chir haChirim chap.5). C’est un fait : D.ieu attend des hommes uniquement le premier pas !

Tazria. Plus l’homme est grand, plus ses épreuves sont rudes

Les enfants d’Israël possèdent un statut particulier en raison de la Tora qui ne fut donnée qu’à eux seuls. Dans cette optique, nous comprenons pourquoi les plus grands personnages du peuple juif sont souvent ceux qui souffrent le plus : eu égard à leur haute stature spirituelle, ils ne bénéficient d’aucun traitement de faveur

Calendrier des événements

Ki Tetse. Les mitsvot façonnent la nature humaine

« Si tu rencontres en chemin un nid d’oiseau […] tu es tenu de laisser envoler la mère et alors, tu pourras t’emparer des petits » (Dévarim 22,6-7) Ce commandement vise à nous interdire d’utiliser notre supériorité sur les animaux, au moment où une bête ne peut fuir et se protéger à cause de son instinct maternel qui lui interdit d’abandonner ses petits. Il nous est donc permis de prendre les oisillons, car ceux-ci sont par nature dans une situation de faiblesse, mais non la mère, qui pourrait dans l’absolu se sauver et qui s’expose tout de même au danger pour protéger sa couvée. En conséquence, ce serait faire acte de cruauté que de profiter du sacrifice de la mère pour la capturer