Infos Judaisme

Décès du Rav Adin Steinsaltz, lauréat du prix d’Israël et commentateur du Talmud

Le Rav Adin (Even-Israel) Steinsaltz, lauréat du prix Israël d’études juives et commentateur renommé du Talmud, est décédé vendredi à l’âge de 83 ans. Au cours de sa vie, le Rav a écrit plus de 60 livres dans divers domaines notamment des livres d’introduction et d’aide à la compréhension du Talmud et du Hassidisme. En raison de la propagation du Coronavirus, la famille a demandé de ne pas assister à ses funérailles, qui ont eu lieu peu avant l’entrée de Chabbat. Il a été enterré au cimetière du Mont des Oliviers, accompagné d’élèves et des membres de sa famille.

Son fils, Amhiya, a éclaté en sanglots à la fin des funérailles et a dit : « Je veux vous remercier à tous pour toutes les prières de ces derniers jours. Vous avez prié avec nous, nous avons prié avec vous. Toutes les prières et toutes les merveilleuses initiatives que vous avez prises tout au long de cette période et de ces années « ne reviendront pas sans réponses ». Il est certain que ces prières ont aidé. Ma mère nous a affirmé que « papa agira et priera lui-même depuis les cieux afin de rendre en bien et en mérites à ceux qui ont prié en sa faveur ».

Des nombreux Rabbanim, ainsi que des personnalités d’Israël et du monde entier lui ont rendu hommage. Le Richon LeTsion, HaRav Its’hak Yossef ainsi le Rav David Lau ont déclaré que le Rav Steinsaltz était « un homme d’esprit, qui a eu le privilège de rendre la Torah d’Israël accessible au grand public et a permis à des milliers d’étudiants d’apprendre et d’approfondir ». « C’est par sa personnalité et son caractère unique que le Rav Steinsaltz a eu le privilège d’être un phare pour beaucoup dans la Torah et la pensée juive ».

Le président Reouven Rivlin a ajouté : « Le Rav Adin était un homme d’esprit, doté d’un grand courage, d’une réflexion profonde. Fidèle à sa mission et à ses principes, il n’a pas hésité à ouvrir sa propre voie, tout comme Rachi l’a fait à son époque, par dévotion à la Torah d’Israël et le peuple d’Israël ».

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a déclaré que le Rav Steinsaltz « représentait clairement la figure du « juif assidu et érudit ». Il s’est investi corps et âme dans son projet de diffusion de la Torah notamment pour son commentaire du Talmud présenté de façon claire et accessible à tous. Ses ouvrages sont aujourd’hui une référence dans le judaïsme et sont inscrites à jamais dans l’héritage du peuple d’Israël. »

Le Rav Steinzaltz zal en compagnie de son fils Menny

Le vice-Premier ministre et ministre de la Défense, Benny Gantz, a ajouté que le Rav, qu’il a qualifié de grand dans sa compréhension et sa contribution à la psyché humaine, « n’a jamais fait de différence entre une personne pratiquante ou non. Il a laissé derrière lui des traductions du Talmud qui resteront dans le peuple juif pour de nombreuses générations. Son amour du prochain et sa volonté de rapprocher tout un chacun est justement ce dont nous avons le plus besoin et ce dont nous devons nous inspirer dans la période actuelle. Nous devons préserver ce précieux héritage qu’il nous a laissé. »

Le rabbin Steinsaltz, Hiérosolymite de naissance a grandi dans un foyer laïc du quartier de Katamon. Après son retour aux sources, il a étudié à la Yechiva ‘Habad de Lod. Par la suite, il a étudié la physique-chimie à l’Université hébraïque de Jérusalem.  À 23 ans, il est devenu le plus jeune directeur d’école d’Israël.

En 1965, il fonde « l’Institut israélien des publications talmudiques », qui traite des commentaires sur le Talmud afin de le rendre accessible au lecteur israélien moderne et actuel. Sa publication du Talmud est connue  sous le nom du « Talmud Stzinzaltz ». Ce dernier est ponctué, divisé en paragraphes et, en plus des commentaires classiques  courant tels que Rachi et Tossfot, il comprend une traduction du Talmud de l’araméen à l’hébreu avec des introductions, des explications faciles, des résumés, des biographies de sages talmudiques, des graphiques, des images. Il a d’ailleurs reçu pour cette œuvre le prix Israël des études juives en 1988. À ce jour, il est l’auteur de plus de 60 livres dans diverses langues, traitant des domaines de l’éducation, des étudiants, du hassidisme et de la philosophie. En 2012, il a été honoré et décoré par le président de l’Etat d’Israël.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer