Les plus lus

Israel

« Moi, ma vie n’en est déjà plus une, mais lui, il ne faut pas que sa vie soit gâchée. » Un post émouvant publié sur la page FB de la journaliste Sivan Rahav Méïr.

Ezra Schwartz a perdu son épouse dans un terrible accident de voiture il y a près de deux semaines sur la route 90. Il a ému la toile en publiant sur la page Facebook de la journaliste Sivan Rahav Méïr une lettre relatant sa rencontre avec l’autre conducteur, lui aussi pris dans l’accident mais ayant survécu.

« Moi, ma vie n’en est déjà plus une, mais lui, il ne faut pas que sa vie soit gâchée. »  Un post émouvant publié sur la page FB de la journaliste Sivan Rahav Méïr.
Bonjour Sivan, je m'appelle Ezra Schwartz. Il y a une semaine et demie, ma femme a trouvé la mort dans un accident de voiture sur la route 90 près de la vallée de Bika’a et m'a laissé jeune veuf avec 3 orphelins tout-petits. Aujourd'hui, j'ai rencontré le conducteur impliqué dans l’accident (photo). Dès la seconde où j’ai appris l’accident, j’ai demandé à ce que l’on me renseigne sur son identité, pour lui apporter soutien et réconfort. Il n’y aucune raison pour que sa vie aussi soit ruinée. Moi, ma vie n’en est déjà plus une, mais lui, il ne faut pas que sa vie soit gâchée. Dimanche dernier, au cours des sept jours de deuil, dès que la police nous a donné l’autorisation de prendre contact avec lui, je lui ai envoyé le message suivant :
 
«Très cher conducteur, c'est moi, Ezra, le mari de Reout Schwartz-Elmachali, la jeune femme qui a été tuée dans l'accident. Je ne te connais pas et toi non plus tu ne me connais pas. C’est la mort qui nous a réunis. Nous sommes liés par le sang à présent.
A chaque fois que mon épouse –que la paix soit sur elle- entendait parler d'un accident, les premières pensées qui lui venaient à l’esprit allaient vers les survivants.  Les morts sont déjà morts, mais ceux qui sont restés en vie doivent continuer à vivre. Telle était ma femme : sensible à la vie et à ses chagrins. C’est pourquoi la première chose dont j’ai tenu à m’informer après  la terrible nouvelle de l'accident c’était de savoir qui était le conducteur qui a aussi été mêlé à ce drame et comment l'aider à sortir de cette crise. D’autant plus que lorsque j’ai découvert les circonstances et les détails de l'accident, j'ai été encore plus horrifié de savoir qu'un conducteur innocent lors d’un trajet innocent se soit retrouvé à ôter la vie d’une autre personne sans possibilité d’agir pour éviter le drame. C'est choquant. Injuste. Il n'y a aucune raison que cela se produise. Je voulais vous dire que,  dans mon cœur, je ne porte rien contre vous.  Je n’éprouve que pitié et je ne suis que prières afin que vous trouviez les forces pour surmonter cette terrible épreuve et que vous parveniez à mener une vie belle et heureuse. J’accomplis à présent le testament non écrit de ma femme. J'aimerais beaucoup vous rencontrer et vous serrer dans mes bras. Vous devez vous relever, devenir plus fort, et continuer votre vie avec beaucoup de force. Tout au long de sa vie,  mon épouse n’a prodigué que du bien autour d’elle, à tout le monde.  Et je ne souhaite en aucun cas  que le contraire se produise après son départ de ce monde. Ezra Schwartz, qui pense sincèrement à vous. »
 
Aujourd'hui, nous nous sommes rencontrés. Il est venu me rendre visite chez moi. Ce fut une rencontre émouvante et poignante. Son épouse et lui-même sont des gens en or. Ses enfants sont tous actuellement à l’armée ou bientôt engagés. Il est tellement dommage de rencontrer de tels diamants, de tels trésors, dans de telles circonstances.
 
Un peuple si cher et un pays si précieux ont le droit de mériter des routes convenables pour relier le Sud et le Nord. J’espère que la route 90 sera bientôt une route à deux voies pour que n’entendions plus chaque semaine, de nouveaux décès. Je prie pour que cette route ne laisse plus de veuves, d'orphelins et de familles en deuil.

Notre peuple a le droit d’avoir une route supplémentaire sur un itinéraire tellement majeur.

Notre peuple et notre terre bien-aimée, nous promettons que dès aujourd’hui  nous ferons plus d’efforts.

Ceux qui veulent se joindre à moi dans cette voie sont les bienvenus, et, ensemble, nous nous réconforterons dans la construction de notre si belle terre.  

Ezra Schwartz, le mari de Reout.