Les plus lus

Hiloula

Cinq ans que le Tsadik de Yavniel nous a quittés

7 choses à savoir sur le Rav Eliezer Chlomo Chik zatsal

Cinq ans que le Tsadik de Yavniel nous a quittés
  1. Aujourd'hui, mercredi 17 Chevat 5780 cela fait 5 ans que le Tsadik de Yavniel, Rav Eliezer Chlomo Chik a quitté ce monde. Le Rav est aussi surnommé le Moharach par ses élèves.
 
  1. En 1986, le Rav Chik, accompagné de sa communauté, a décidé de s’installer dans une petite localité du Nord d’Israël nommée Yavniel. Aujourd’hui, ce sont près de 400 familles qui habitent dans cette petite ville, toutes liées au Rav Chik. La communauté compte des Yéchivot, des Kollelim un Beth Hamidrach et une soupe populaire. En 2012 a été inaugurée la grande synagogue des Hassidim de Breslev. De très nombreux élèves sont liés au Rav et des maisons d’études existent un peu partout dans le pays notamment à Jérusalem, Bné Brak, Ashdod, Bat Yam, Netivot, Tel-Aviv et Beer Cheva. Aux Etats-Unis, où le Rav demeurait la plupart du temps, d’autres nombreux élèves se sont installés et ont créé des maisons d’études notamment à Boro Park, Monroe, Monsey  et Williamsbourg.
 
  1. L’amour de la Torah du Rav ne connaissait pas de limites. Il étudiait jour et nuit de nombreuses heures. Il a mis par écrit de nouveaux commentaires sur la Torah, les prophètes, le Talmud, le Midrach et la Kabbala.
 
  1. Au sujet de l’étude de la Torah, le Rav Avait l’habitude de dire : « Il n’y a pas d’autre bonheur et de meilleure garantie dans la vie de l’homme que l’étude de la Torah. Celui qui s’habitue à étudier chaque jour, ressent les bienfaits de la vie au quotidien car l’essence même d’une vie véritable ne passe que par l’étude de la Torah. Car la Torah est l’expression de la sagesse divine et l’homme qui l’étudie se rapproche ainsi d’Hachem. »
 
  1. Le Tsadik de Yavniel parlait souvent de l’importance de la joie : « Il faut tout faire pour atteindre la joie véritable car celle-ci est essentielle. Il est souvent plus facile pour l’homme de jeûner et de se mortifier plutôt que d’atteindre la vraie joie. Ainsi, la joie demande un véritable travail sur soi. »
 
  1. Le Rav a écrit de nombreux livres dont le livre « Acher Bénahal » qui compile des lettres écrites à ses élèves en réponse à leurs interrogations, le livre « Zot Hatorah » qui développe des commentaires sur les sections hebdomadaires de la Torah, les « Sihot Moharach », recueil d’histoires et d’interventions du Rav. Le Rav a également composé 22 livres de commentaires sur les Pirké Avot ainsi que d’autres recueils et commentaires de la Torah et du Talmud.
 
  1. Dans son testament, le Rav a demandé de graver l’inscription suivante sur sa pierre tombale : « A tout jeune homme ou à toute jeune femme célibataire qui viendra sur mon Kéver pour prier et qui terminera la lecture du livre de Téhilim pour ma Néchama, je promets que je ferai tout mon possible pour les aider à trouver leur conjoint. Et c’est une grande promesse de ma part. » En outre, le Tsadik a promis : « Je ne trouverai pas le repos tant que la personne qui sera venue prier sur mon Kéver n’aura pas été exaucée. (…) Je tenterai aussi d’intervenir pour toute personne qui attend une délivrance ou une guérison. J’agirai sans relâche en faveur de mes fils et de mes filles, des mes gendres et de mes brus, de mes élèves  et de tous ceux qui étudient mes livres. Avec l’aide d’Hachem béni soit-Il, vous verrez vos souhaits s’accomplir pour le bien. »