Les plus lus

Hannouca

7 Ségoulot à connaître pour les jours de Hanouka

Les jours de Hanouka sont des jours emplis de sainteté et capables d’apporter bénédictions et délivrances. Ne ratez pas la fête de Hanouka !

| 29.12.19 | 10:00
Crédit : Shutterstock
  1. Lors de l’allumage des bougies de Hanouka les portes des prières sont ouvertes. Il est rapporté au nom de Rabbi Israël de Tchorkov que le verset « avec intelligence Il ouvre les portes » fait référence aux bougies de Hanouka que l’on allume avec de l’huile d’olive qui, elle-même fait référence à l’intelligence. Rabbi ‘Haïm Fallagi enseigne que le moment de l’allumage est particulièrement propice. A ce même moment, c’est l’attribut de miséricorde qui règne.
A ‘Hanouka on peut prier pour nos demandes matérielles ou spirituelles, pour des choses allant de soi ou surnaturelles et le Saint-béni-soit-Il écoute et réalise nos demandes pour le bien. Le Tiféret Chlomo nous signale d’élever et de glorifier le nom d’Hachem avant d’exprimer nos demandes matérielles.
  1. Chaque jour de ‘Hanouka, un autre attribut d’Hachem s’exprime dans le monde. Nous retrouvons ces attributs dans la bénédiction de « Yotser Or » de la prière de Cha’harit :
« Poèl Guévourot – Il accomplit des faits vaillants » - 1ère bougie.
« Ossé Hadachot – Fait des nouveautés » - 2ème bougie.
« Baal Milhamot – Maître des guerres » - 3ème bougie.
« Zoréa Tsédakot – Sème des grâces » - 4ème bougie.
« Matsmiah Yéchouot – Propage des délivrances » - 5ème bougie.
« Boré Réfouot – Crée des guérisons » - 6ème bougie
« Nora Téhilot – Redoutable à louer » - 7ème bougie.
« Adon Haniflaot – Maître des prodiges » - 8ème bougie.
Ainsi, le 8ème jour, jour appelé également « Zot ‘Hanouka » est le jour où les miracles et les prodiges s’installent au sein même de la nature.
  1. Les jours de ‘Hanouka sont des jours propices à la guérison, même les guérisons qui paraissent tout à fait impensables et improbables.
  2. Les jours de ‘Hanouka sont également des jours propices pour une bonne Parnassa.
  3. Le Bné Yissakhar nous enseigne que l’allumage des bougies de ‘Hanouka permettent d’être sauvés du jugement du Guéhinam (enfer).
  4. L’allumage des bougies de ‘Hanouka nous donne le mérite d’avoir des enfants érudits. Le Méiri précise que pour avoir ce mérite, il faut allumer réaliser cette Mitsva avec amour, ferveur et enthousiasme. Certains disent que ce mérite est en fait celui de voir les enfants qui se sont écartés du droit chemin, retourner vers leurs racines grâce à l’allumage des bougies de ‘Hanouka qui rallume en eux la flamme juive éternelle.
  5. Les personnes stériles peuvent voir des miracles s’accomplir en leur faveur pendant la fête de ‘Hanouka et ce, particulièrement le huitième jour (Bné Issakhar).
Comme nous l’avons dit plus haut, les jours de ‘Hanouka sont emprunts d’une sainteté particulière et possèdent même une étincelle du Machia’h. En effet, en ces jours nous avons la possibilité d’activer la délivrance finale. Les initiales du mot Machia’h (en hébreu) forment les mots Madlikin Chemonat Yémé ‘Hanouka : Allumons les huit jours de ‘Hanouka !