Les plus lus

Lekh Lekha

Ménouha Fooks - Dessiner l’avenir : avec le cœur

Peu importe la voie que vous avez empruntée jusqu’à aujourd’hui. Ce qui compte, c’est celle que vous avez l’intention de suivre à partir de maintenant.

| 06.11.19 | 09:00
Ménouha Fooks  - Dessiner l’avenir : avec le cœur
Dans la Parachat Lekh Lekha, Hachem ordonne  à Avraham Avinou : “ Va pour toi, hors de ton pays, de l’endroit où tu es né et de la maison de ton père, vers la terre que Je te montrerai. ” (Bérechit 12 - 1). Le Zohar rapporte l’interprétation de Rabbi Eleazar à propos de cet ordre : “ Va pour toi, afin de te perfectionner, d’améliorer ton niveau, car tu n’as pas à séjourner parmi ces mécréants. ”
 
Au sens figuré, le terme “ mécréant ” peut faire référence à des voix intérieures nuisibles, pleines de colères et de ressentiment, à de l’auto-jugement. Mais au sens propre, il peut également se rapporter à de mauvaises fréquentations, qui peuvent éloigner l’homme de son Créateur.
 
Quoi qu’il en soit, la conclusion reste la même : ne restez pas dans un endroit qui n’est pas bon pour vous !
 
Mais alors, où aller ? Avant tout, faites un voyage intérieur, apprenez à vous connaitre vraiment, à identifier vos désirs. Essayez de faire la lumière sur vos zones d’ombre, et orientez-vous vers la joie. Lorsque vous vous serez “trouvée”, vous pourrez ressentir la présence d’Hachem près de vous et même si vous vous êtes égarée en chemin, vous trouverez toujours un sentier qui vous ramènera sur la bonne voie. Par le biais de la prière,  cette déconnexion (nitouk) d’avec Hachem, déclenchera un processus de réparation (tikoun), qui vous ménera vers un nouveau chemin (nitouk - tikoun - tinok).
 
C’est ce que demande David Hamelekh dans les Tehilim : ”J’ai erré comme un mouton égaré, recherche ton serviteur, car je n’ai pas oublié Tes commandements.”
La Néchama demande à Hachem : “ Recherche-moi, je ne t’ai pas oublié, c’est mon corps qui m’a égaré. Guide-moi, Toi Hachem, vers Toi, sur la voie de Tes Mitsvot.”
 
Le parcours d’Avraham, est notre parcours. Avraham représente la Néchama qui progresse sur le chemin de la réparation - “ et ceux-ci sont les produits du ciel et de la terre quand ils furent créés (béhibaréam)”. Le dernier mot de ce verset est composé des mêmes lettres que Avraham.
Rachi explique que c’est par le mérite d’Avraham que le monde fut maintenu. Ainsi chacun d’entre nous aspire à une stabilité de l’âme, et espère arriver à maîtriser ses sentiments et émotions. Avraham était unique ! Il ne s’est jamais soucié du « qu’en dira-t-on » ni du regard que ses contemporains portaient sur lui. 
 
“Digne de louange est l’homme dont la force est en Toi, il place des sentiers en son coeur ” (Tehilim 84 - 6).  Lorsque l’homme renforce sa confiance en Hachem, Hachem le conduit vers l’endroit le plus approprié pour lui. 
L’action du “Lekh Lekha”, fait référence à notre possibilité de choisir le bon chemin. Il faut en faire un travail intérieur quotidien, afin de se débarrasser des mauvaises influences et des sentiments négatifs et destructeurs.
 
Car nous pouvons dessiner l’avenir : avec le cœur.