Les plus lus

Hiloula

Trouver l’équilibre d’après l’enseignement de Rabbi Nahman de Breslev

Aujourd’hui, 18 Tichri, nous commémorons le 209ème anniversaire du décès du Tsadik Rabbi Nahman de Breslev. En ce jour, Sivan Rahav Méïr nous rapporte un enseignement de ce grand Tsadik.

17.10.19 | 10:59
Trouver l’équilibre d’après l’enseignement de Rabbi Nahman de Breslev
Voici une idée que développe Rabbi Nahman dans ses enseignements :

A Souccot, comme nous le savons, nous secouons les quatre espèces ensemble. Ces quatre espèces représentent l’ensemble du peuple d’Israël, de l’homme le plus érudit à l’homme le plus simple.

Nous nous devons de faire en sorte de rassembler tous les membres de notre peuple, de nous rassembler dans notre histoire commune. Nous ne pouvons sous-estimer les autres.

D’un autre côté, le premier des invités –Ouchpizin- qui vient nous visiter dans la Soucca est Avraham.
Au sujet d’Avraham Avinou, Rabbi Nahman nous dit : ‘’Avraham était seul. Seul face à tous. Il ne faisait pas attention à ceux qui ne suivaient pas le chemin du Créateur’’.

Il est très important de faire partie d’un tout, de se lier au peuple dans son ensemble, de faire partie de la société. Mais parfois, il est également fondamental, d’être ‘’seul’’ et unique.  

Quelquefois, la volonté de se montrer unis, ensemble nous fait oublier notre propre identité.
Avraham Avinou savait d’une part montrer son amour du prochain, recevoir et accepter les autres, mais, lorsque la société se montrait hostile ou allait à l’encontre de la voie qu’il avait choisie, il savait aussi bien s’éloigner et tracer son chemin et sa foi, seul.

Respecter l’autre ne signifie pas renoncer à nos valeurs.

L’équilibre entre vivre en société et préserver son individualité n’est pas mission facile.
Peut-être devrions-nous dire selon les paroles de Rabbi Nahman de Breslev que c’est même ‘’un pont très étroit’’ ‘’Guécher Tsar Méod’’…