Les plus lus

Vayelekh

Paracha ’Express : Les actes et leurs conséquences

La Rabbanite Révital Tsadok dans une courte explication sur la Paracha de la semaine

Crédit : Shutterstock
"Moché alla ensuite adresser ces paroles à tout Israël".

Nos Sages expliquent : En sentant sa mort prochaine, il se rendit compte qu'il avait encore deux missions à accomplir.
La première était de rassurer les enfants d'Israël sur son inévitable départ.  La deuxième, les encourager pour les guerres à venir, dont  il ne sera plus le commandant.

Pensant à sa disparition prochaine, il va donc donner des instructions en conséquence.

Il  se déplace alors pour aller vers le peuple, pour dire à chacun sa mission avant de quitter ce monde. D'ou le mot ""וילך
Dans le deuxième verset il est écrit : "Tu ne traverseras pas ce Jourdain". Les commentaires expliquent qu’à chaque fois que le texte parle de la mort de quelqu'un, il mentionne aussi sa faute, puisqu’Hachem a decidé que toute la génération du désert  n’entrera pas en Israël. Mais concernant Moché Rabbénou ce n'était pas pour la même raison et ce même s'il avait fauté en  frappant le rocher alors qu’Hachem lui avait demandé de parler afin de recevoir de l'eau.

La vraie raison, expliquent les commentaires, c'est que si Moché était entré en terre d'Israël, le Temple n'aurait pas été détruit. Ainsi, si les enfants d'Israël avaient fauté, il aurait fallu tous les détruire. L'intention d’Hachem était de déverser Sa colère sur les pierres et les bois du temple, afin de les épargner.

Ainsi donc, l’entrée de Moché Rabbénou en terre sainte aurait changé le plan Divin.

Nous pouvons nous poser la question : Hachem a-t-Il construit ce monde pour le détruire ?

Hachem a accordé à l'homme le libre-arbitre. Selon le choix qu'il fait, il influence toute sa vie.
Nous comprenons de là que l'homme a la force de changer les décrets Divin s’il fait le bon choix, en suivant la "crainte d’Hachem".
 Par l'histoire suivante, nous allons comprendre où demeure le danger de trébucher :
"Un renard s'était allongé sous un arbre pour se reposer. Tout à coup il entendit des chasseurs puis des coups de feu. Mais le renard, étant très fatigué, il décida de rester pour se reposer encore un peu. ‘’Lorsqu’ils approcheront, je me débrouillerai bien en trouvant une ruse quelconque’’ se dit le renard.

Lorsque les chasseurs arrivèrent près de lui, il fit semblant d'être mort.
Il entendit alors l'un des chasseurs dire à l'autre :" Oh quelle jolie queue de renard ! Je peux la couper et l’accrocher dans mon salon en décoration !’’

Le renard se rassura en pensant :’’Bon, ce n'est que la queue…’’ et il se consola.
Ensuite, il entend l'autre chasseur annoncer : "Moi, je prendrai bien une dent de renard comme décoration dans mon salon.
‘’Bon, une dent ce n'est pas si grave’’ pensa le renard. Mais lorsqu'il entendit un autre dire : "Moi je lui enlèverai bien sa peau pour en faire un joli tapis…’’ le renard comprit alors qu'il allait véritablement mourir. Hélas, il était déjà trop tard pour fuir…''

Le message de cette histoire est le suivant : Parfois, nous pensons : ‘’Cette faute n'est pas tellement grave. Nous ne prêtons pas garde au Yester Ara –mauvais penchant- qui cherche à nous dépouiller de toutes nos Mitsvot afin que l’on ne vive pas une vie de vérité dans laquelle se trouve le vrai Bonheur, dans la spiritualité et la réparation de nos fautes. Lorsque nous voyons des choses, ou un comportement incorrect, nous devrions nous retirer immédiatement de cet endroit qui peut nous faire trébucher par la médisance, le vol, la perte du temps dans des choses vaines ou autre.

Que nous soyons méritants.

Chabbat Chalom Oumevorah et ‘Hatima tova

Revital Tsadok