Les plus lus

Développement de la personnalité

C’est dur ? C’est bien ! La vraie grandeur s’acquiert toujours avec des difficultés !

C’est là où nous nous sentons le moins à l’aise que se cache notre plus grande opportunité. Ouvrons ces portes de toutes nos forces !

| 26.08.19 | 01:00
Crédit : Shutterstock
Depuis notre plus jeune âge et dans la société actuelle, nous sommes habitués à penser que la perfection et la réussite viennent sans effort.
Nous avons parfois l’impression que le Créateur n’a choisi que certaines personnes et que c’est pour cela que ceux-ci réussissent et que d’autres restent bloqués, en retrait.

La vérité c’est que ces mêmes personnes qui réussissent poursuivent leur chemin même si celui-ci devient quelque peu difficile et demande un peu de patience.
La plupart des gens font montre de faiblesse. Ils ne tiennent pas leurs promesses et fuient leurs responsabilités. Ils renoncent à leurs aspirations dès que surgit la moindre petite difficulté.
La difficulté, c’est bénéfique. Quelqu’un qui souhaite avancer et réussir dans la vie doit travailler sa personnalité et utiliser le génie enfoui en lui.

A chaque fois que je lis avec émotion l’histoire du Rav Ovadia Yossef, sa vie, son enfance, j’apprends comment réussir ma vie. Quand je lis la pauvreté qui régnait chez le Rav et la Rabbanite, j’apprends de la personnalité de ces vainqueurs : ils sont allés jusqu’au bout. Ils ont donné leur maximum.
La Torah était leur bonheur. Leur joie véritable. Cela n’existait pas un jour oui, un jour non.
La Rabbanite donna tout ce qu’elle possédait pour la Torah de son mari. La moindre pièce de monnaie qu’elle possédait, elle la lui donnait pour encore un autre livre.

Comment ? Cela ne lui était-il pas difficile ? N’avait-elle pas froid la nuit ? Personne n’essaya de leur porter préjudice ?
Bien sûr que oui. Elle a passé de nombreuses épreuves. Bien plus que ce que la moyenne des gens est capable de supporter.

Mon objectif ici n’est pas d’affaiblir les lecteurs. Bien au contraire. Mon but c’est que nous parvenions à comprendre que la difficulté est bénéfique.
Les difficultés nous montrent que nous avançons. Un projet ne vaut rien si aucune difficulté ne se présente pour sa réalisation. Aucun endroit de Torah ne s’est acquis sans difficulté. Aucun érudit en Torah ne s’est levé le matin avec le Talmud imprégné sur ses lèvres. Aucun commerce ne s’est construit tout seul.

Nous sommes venus en ce monde pour nous travailler. Nous avons mérité d’avoir cette possibilité !
Seuls ceux qui parviennent à la limite de leurs forces, réussiront à s’en munir de nouvelles. La difficulté qui accompagne ce voyage à la découverte de nos forces est une véritable source de satisfaction personnelle et prodigue une sensation de réalisation personnelle.
Faire tout notre possible, notre maximum pour arriver à nos fins, c’est cela qui nous prodiguera cette satisfaction. C’est lorsque nous savons pertinemment que nous avons tout donné pour être les meilleurs.

En lisant la vie des grands d’Israël, nous nous rendons compte que chacun a repoussé ses propres limites envers et contre tout jusqu’à exprimer leur vrai potentiel. Même lorsque tous se moquaient d’eux et n’acceptaient pas leur vision de l’étude : ils ont continué et ont persévéré. Ils ont tout donné et ont cherché à être les meilleurs.

Que serions-nous devenus sans les décisions prises par le Rav Ovadia ? Si dans un moment de détresse, quand certains brûlaient ses livres, il avait abandonné ? 

Là où se trouve le plus grand inconfort, se trouve également notre plus grande opportunité.

Mettons toutes nos forces pour ouvrir les portes fermées. Ne renonçons pas à nos projets. Ne renonçons pas rapidement à nos rêves. Faisons notre maximum pour les réaliser.