Les plus lus

Parents et Enfants

Famille nombreuse et sorties

Avec grâce à D. de nombreux enfants, nous ne pouvons nous permettre d’organiser de grandes sorties en famille. Mais pourquoi notre ainé doit-il subir cela ?

| 22.08.19 | 01:00
Crédit : Shutterstock
Question : Je suis mère de famille nombreuse. Mon fils de 8 ans est l’ainé d’une fratrie de 5 enfants. Ce n’est pas tous les jours facile mais je sais apprécier ce cadeau. En effet, ma grande sœur qui est mariée depuis longtemps n’a pas encore eu le bonheur d’avoir des enfants.

Mais une question me taraude : nous n’avons pas la possibilité d’organiser des sorties en famille pendant les vacances car chaque sortie est une énorme dépense pour nous. De plus, il m’est difficile de sortir avec un bébé de deux mois et une autre d’un an et demi qui ne marche pas vraiment. Ce qui fait que nous sommes tout le temps à la maison.
Notre fils ainé se plaint de ne pouvoir sortir. J’essaye de lui expliquer, mais il se plaint sans cesse de ne pouvoir se promener comme ses amis.

Mon époux lui donne raison : il n’est pas ‘’coupable’’ d’avoir des petits frères et sœurs. Que faire dans une telle situation ?

Réponse : Chers parents, réfléchir à ce sujet et émettre des doutes est une bonne chose. Mais il est également important de prendre conseil.
Votre mari a raison de penser que votre fils ainé n’y est pour rien s’il a des frères et sœurs. Vous aussi, vous avez également raison d’admettre que vous ne pouvez pas vous permettre de sortir et que c’est ainsi.

Mais dans la vie, nous devons nous montrer intelligents. Avoir raison ne suffit pas.

Il est clair qu’un enfant de 8 ou 9 ans doit avoir un autre rythme et un autre programme qu’un bébé de deux mois ou de deux ans. Si vous ne pouvez pas sortir tous ensemble pour une vraie promenade, il faut peut-être penser à ce que l’un de vous sorte avec lui seul et l’autre resterait à la maison avec les autres enfants.

Il n’est pas bon d’habituer les enfants à sortir tous les jours des vacances mais il est important qu’il ressente ce qu’est une véritable sortie. Cela peut-être une sortie entre père et fils ou mère et fils. Il doit avoir la possibilité de sentir qu’il peut soudain être uniquement pour vous. Au quotidien, il ne ressent peut-être pas cela.

Lorsque vous annoncez à votre enfant que vous ne pouvez pas sortir à cause de ses petits frères, cela lui importe peu. Bien au contraire, il est énervé et se demande : ‘’Mais qui a besoin d’eux ? Ils ne font que nous déranger !’’

Il vaut mieux se concentrer sur le positif : ‘’ll reste un peu plus d’une semaine de vacances et nous ferons quelques sorties.’’
Ecrivez sur une feuille quel jour vous programmez la sortie. Expliquez-lui que le reste du temps, ce sera également agréable d’être à la maison. Que vous pourrez faire ensemble des activités et des cahiers de vacances. Il faut faire comprendre aux enfants que le mot ‘’vacances’’ n’est pas synonyme de ‘’fuir la maison’’. De bonnes vacances peuvent très bien se passer à la maison en faisant des choses agréables. Lorsque je parle de ‘’choses agréables’’ je parle de toutes les choses qu’il peut y  avoir à faire dans la maison. Laver la vaisselle à l’eau froide lorsqu’il fait tellement chaud dehors peut être une expérience sympathique (si on présente les choses de cette façon). Faire une piscine dans la baignoire avec des maillots de bains et un ballon avec un ami est aussi une attraction : tout est question de savoir présenter les choses.

Chers parents, dès que vous serez certains d’avoir apporté à votre enfant ce qu’il faut, vous n’aurez plus de raison de lui donner raison. Vous n’aurez plus besoin de le convaincre que c’est normal que les autres sortent tous les jours et lui, non. Montrez-lui que vous êtes sûrs de vous, que vous savez que ce que vous faites est juste et bien. Lorsque l’on est sûr de soi, on n’a pas à s’excuser ou à convaincre. Nous agissons et c’est tout ! C’est possible de ne sortir de deux ou trois fois et c’est possible aussi de passer du bon temps à la maison.