Les plus lus

Israel

Roquettes tirées depuis la bande de Gaza ; Débris retrouvés dans la cour d’une maison de Sderot

24 heures après le tir d’une roquette sur le territoire israélien, trois nouvelles roquettes ont visé le territoire israélien hier soir. Deux des roquettes ont été interceptées par le dôme de fer. Des débris ont été retrouvés dans la cour d’une maison de Sderot. Grâce à D. seulement quelques blessés légers sont à déplorer.

| 18.08.19 | 01:00
Sderot, hier soir (Crédit photo : Maguen David Adom)
La sirène a retenti hier soir (samedi soir) dans la ville de Sderot et dans plusieurs autres villes frontalières de la bande de Gaza. Tsahal a signalé que trois roquettes avaient été lancées sur le territoire israélien et que deux d'entre elles avaient été interceptées par le dôme de fer. Des policiers et des démineurs ont été dépêchés sur place, dans la cour d’une maison où des débris d'une autre roquette ont été découverts.

Grâce à D., l’incident s’est terminé par seulement quelques blessés légers.  Selon le Maguen David Adom, des ambulanciers paramédicaux ont soigné six personnes : quatre qui ont été frappées de stupeur et deux qui se sont blessées en courant vers les abris. Un homme de 40 ans a chuté de son vélo électrique et une femme de 79 ans qui est tombée chez elle a été conduite à l'hôpital Barzilai d’Ashkelon.

Nir Castelliano, médecin habitant à Sderot et bénévole au Maguen David Adom a déclaré: "Dès que j'ai entendu la sirène, je suis allé dans une zone protégée avec ma famille, avec la ligne téléphonique du Maguen David Adom à côté de moi. Quelques instants plus tard, j'ai appris qu'une personne s'était évanouie dans un jardin public. Je suis arrivé rapidement et en même temps que l’unité de soins intensifs. "

La nuit dernière, les Palestiniens ont lancé une roquette depuis la bande de Gaza sur le territoire israélien. Grâce à D. le dôme de fer a pu l’intercepter. En réaction aux tirs de roquettes de la nuit dernière, des avions de combat de l’armée ont attaqué deux infrastructures terroristes du Hamas, dans le nord de la bande de Gaza et au centre de celle-ci."
 
Le président du conseil régional Sha'ar Negev, Ophir Libstein, a commenté l'escalade de violence dans la bande de Gaza ce soir : "Nous nous retrouvons une fois de plus dans les abris. Ceci est la preuve que tout ce qui a été entrepris jusqu’à présent n’est qu’un grand échec. Tout cela doit cesser. J’exhorte le gouvernement à mettre immédiatement fin à cette routine d’urgence.’’