Les plus lus

15 Av - Tou BéAv

Hedva Lévi : Tou BéAv, jour de l’amour ? Quel amour ?

La signification profonde de Tou BéAv s’est perdue avec le temps. Quel sorte d’amour ce jour représente t-il ?

| 15.08.19 | 10:27
Crédit : Shutterstock
Tou BéAv est l’une des plus importantes et l’une des plus belles fête du calendrier juif. Malheureusement, ces dernières années, cette date a perdu sa signification profonde chez nos frères éloignés de la tradition. Elle est aujourd’hui perçue comme un équivalent de la ‘’saint-Valentin, jour de l’amour’’. Certains utilisent donc cette journée de façon tout à fait superficielle, sans réelle valeur.

Et pourtant, il est important de savoir que ce jour est le moment optimal pour enclencher un changement positif pour notre épanouissement personnel. ‘’C’est  un moment propice qui s’ouvre’’. La Torah n’est pas dans le Ciel. Elle est dans notre bouche, dans notre cœur. Dans le Talmud, Traité Taanit il est dit : ‘’Il n’y a pas de meilleurs jours pour le peuple d’Israël que Tou BéAv et Yom Kippour’’.

Pourquoi Yom Kippour ? Ce jour représente le pardon accordé au peuple juif. Le jour de Kippour est aussi un jour de pleine lune qui  symbolise la perfection et l’attribut de paix divine. C’est ainsi qu’en ce jour, tous les évènements historiques qui se sont produits étaient placés sous le signe de l’unité et de l’amour : le décret de mort qui pesait sur les enfants d’Israël dans le désert a été annulé ; la tribu de Benjamin, après avoir été excommuniée a été autorisée à revenir dans l’assemblée d’Israël et a reçu la permission d’envisager des mariages avec les membres des autres tribus ; l’idole que Jéroboam avait mis sur les chemins pour empêcher le peuple de se rendre au Temple de Jérusalem a été retirée ; en ce jour également, les morts de Bétar ont enfin pu être enterrés.

De la même façon que cette compassion a eu lieu, alors de nos jours aussi, le Saint-béni-soit-Il fait descendre une abondance d’amour.
Le jour de Tou BéAv est un jour qui symbolise un nouveau départ. Nous dévons décider que nous nous renouvelons. Que nous renouvelons nos liens avec notre époux, nos proches, nos enfants et surtout… avec nous-mêmes. C’est un jour de renouveau aussi avec le Créateur du monde.
Le mot amour en hébreu ‘’Ahava’’ a pour valeur numérique 13 qui est également la valeur numérique du mot ‘’Un’’ ‘’Ehad’’. L’amour c’est l’union optimale qui demeure entre l’homme et lui-même et entre l’homme et son prochain : ‘’Tu aimeras ton prochain comme toi-même’’. De la même façon que nous cherchons à nous faire du bien, nous devons chercher à en faire autour de nous.

Il existe une merveilleuse anecdote rapportée au sujet du Rav Arié Levin zatsal : un jour, son épouse eut des douleurs dans le pied. Il l’emmena chez le médecin et annonça : ‘’Docteur, nous avons mal au pied’’. Ceci nous montre la capacité émotionnelle de l’homme à ressentir la même chose que son entourage et comment il est possible que deux personnes ne forment plus qu’un. Un tel lien se crée lorsque les personnes annulent leur ego, leur moi personnel. Lorsqu’un couple décide de se marier, ils doivent toujours avoir en ligne de mire leur objectif principal qui est l’unité et ce n’est qu’ainsi que l’amour naîtra entre eux. Ils mériteront alors un amour véritable.

L’amour que nous devons principalement travailler et façonner, c’est notre amour envers le Créateur. ‘’Tu aimeras Hachem ton D. de tout ton cœur, de toute ton âme et de tous tes moyens’’ ‘’et vous qui vous liez à Hachem votre D. vous êtes tous vivants aujourd’hui’’. L’amour véritable se crée lorsqu’on nettoie son cœur d’amours futiles, vides, extérieurs et que l’on remplit notre cœur de l’essentiel.

Tou BéAv est un tournant.  Après une période de descente et de restriction, la face du Roi nous éclaire. Une nouvelle sagesse nous imprègne.
Nous comprenons ainsi qu’Hachem nous aime toujours. Même s’il y a des jours de rigueur et de justice, des jours d’éloignement durant lesquels Hachem est comme caché, comme pendant le mois de Tamouz jusqu’au 9 Av, nous comprenons que ce n’est que temporaire et que tout se transformera très vite de la justice en miséricorde, en ce jour de Tou BéAv et où nous pouvons alors ressentir l’amour d’Hachem et Sa proximité.
Même si nous avons trébuché, même si nous sommes tombés, ce jour-là, relevons-nous. Ne renonçons pas. Si nous souhaitons mériter le véritable amour et une vie de couple heureuse, faisons aussi entrer l’amour d’Hachem dans nos foyers. La véritable paix conjugale ne s’installera que si elle est basée sur la compréhension qu’Hachem doit résider dans notre maison et dans notre cœur.

Le jour de Tou BéAv doit donc être consacré aux prières. Des prières qui sortent du cœur. Des prières sincères : ‘’Maître du monde, laisse moi T’aimer, apprend-moi à observer, à ressentir, à Te faire entrer dans mon cœur’’.

Les cœurs suivent les actions. Investissons-nous au maximum et avec l’aide d’Hachem, nous réussirons à renouveler l’amour, l’amour de l’élévation. Et en renouvelant cet amour et ce lien avec Le Créateur du monde, nous vivrons une vie agréable, entourés d’amour et d’unité.