Les plus lus

Devarim

Rav Zamir Cohen sur la Parachat Dévarim : Saisir sa chance au bon moment !

Est-il possible qu’Hachem ne recherche pas notre bien ?

| 09.08.19 | 01:00
Crédit : Shutterstock
Au cours de notre vie, Hachem nous envoie des moments propices pour passer à l’action. Il nous ‘’tend la perche’’ et nous incite à nous lancer dans des projets, à saisir des opportunités qui nous permettront d’aller de l’avant. SI nous ne saisissons pas ces chances qui se présentent à nous, il est possible qu’elles ne reviennent pas et que nous n’ayons ensuite plus la possibilité d’en profiter. Ceci est valable dans tous les domaines, aussi bien matériels que spirituels.

Ce principe apparait justement dans notre Paracha. Les enfants d’Israël se voient annoncer leur interdiction d’entrer en terre promise du fait d’avoir écouté les propos médisants des explorateurs au sujet de la terre de Canaan. En entendant cela, le peuple regrette et s’écrie : ‘’Nous irons et nous combattrons comme Hachem nous l’a ordonné !’’ Ils ont alors revêtu leurs armures et sont sortis combattre. Mais Hachem leur dit : ‘’Non, ne montez pas et ne combattez pas, car Je ne réside pas parmi vous ! Ne vous exposez pas aux coups de vos ennemis !’’ Et juste après, les Emorréens les ont attaqués.

Au sujet de ces versets, nos Sages nous enseignent (Pessikta Dévarim 4a) qu’Hachem a dit aux enfants d’Israël : ‘’Quand Je voulais, vous n’avez pas voulu, et à présent que vous voulez, Moi Je ne veux pas !’’ Cette affirmation est intrigante. Hachem n’aime t-il pas chacun des membres de Son peuple ? Alors que signifient les mots : ‘’Et à présent que vous voulez, Moi Je ne veux pas !’’  Un père aimant n’attend t-il pas que son fils revienne vers lui pour le serrer de nouveau dans ses bras ?

En réalité nous apprenons ici une grande leçon de morale. Tant que le niveau spirituel d’un homme est maintenu à un bon niveau, celui-ci peut gravir des échelons et atteindre des objectifs, spirituels ou matériels, élevés. En revanche, s’il a chuté en raison d’une mauvaise action qu’il aurait accomplie, l’homme perd l’opportunité qui lui était offerte d’évoluer. C’est exactement ce qui arrivé au peuple d’Israël juste avant leur entrée en Terre Sainte. Après le don de la Torah, les enfants d’Israël avaient atteint un niveau particulièrement élevé, et ils étaient aptes à entrer immédiatement sur la terre de leurs ancêtres. Mais la faute des explorateurs leur a fait perdre ce mérite et descendre de niveau spirituel. Avec ce niveau réduit, ils ne pouvaient plus conquérir la terre et risquaient d’être ravagés par les habitants. Et c’est ce qu’ils s’est passé : en outrepassant l’ordre divin de ne pas s’y aventurer, ils ont subi de grands dommages. C’est ainsi qu’ils ont pérégriné dans le désert pendant 40 ans afin que par la suite, leurs enfants, purs,  aient pu y entrer.

‘’Et à présent que vous voulez, Moi Je ne veux pas !’’  Ces paroles d’Hachem ont été  prononcées dans la douleur et dans la peine. Ce ne sont en aucun cas des paroles de vengeance pour un acte accompli. Cela signifie plutôt : ‘’ A présent que vous voulez, Je ne veux pas que vous subissiez des dommages !’’ Hachem a laissé à l’homme la possibilité de choisir de faire le bien ou le mal. Le résultat est fonction de ce choix et c’est pour cela qu’Hachem leur dit : ‘’Ne montez pas car Je ne demeure pas parmi vous’’. Puisque vous M’avez chassé d’entre vous en choisissant le mal, vous n’avez plus de protection surnaturelle, et vous serez vulnérables.

Pour mieux comprendre cette idée, utilisons une métaphore. Il s’agit d’un prince qui est sorti en mer sur l’un des navires de son père afin de chasser des animaux marins redoutables. Il veut s’entraîner et prouver à tous qu’il est capable de réussir, même dans des situations dangereuses et angoissantes. Et voici qu’au lieu d’apprécier la caméra hyperpuissante intégrée sur le bateau qui permet de guetter le danger, le prince l’a arrachée et l’a jetée à la mer ! Son père, le roi fait immédiatement rappeler son fils : ‘’Je comprends que tu sois déçu de ne pouvoir montrer tes capacités à présent, et moi aussi je le suis, mais je suis ton père et je t’aime. Je ne permettrai pas que tu mettes ta vie en danger sans avoir une protection militaire minimale !’’

Ainsi, lorsqu’une épreuve se présente à nous et que nous hésitons quant à la conduite à adopter, rappelons-nous cette phrase prononcée par Le maître du monde lui-même : ‘’Quand je voulais, vous n’avez pas voulu, et à présent que vous voulez, Moi Je ne veux pas !’’ Ne voyons pas ces mots comme des représailles mais tout simplement parce que nous ne méritons plus Son bon vouloir en raison de notre comportement. En nous souvenant de ceci, nous serons plus forts face aux épreuves et nous parviendrons à surmonter notre mauvais penchant pour le plier à la volonté de notre Créateur. Nous mériterons ainsi l’abondance de bienfaits qui nous est réservée.

Chabbat Chalom