Les plus lus

Chela'h Lekha

La faute des explorateurs : quel message pour nous aujourd’hui ? by Léa Bennaïm

 Un juif vit au rythme des Parachiot et reçoit de ces dernières des messages venus directement de D’ pour lui. Car la Torah s’adresse a un peuple mais également à des individus, la Torah nous murmure des leçons de vie qui viennent toucher tout droit notre cœur et nous permettent de progresser, d’évoluer, de vivre avec D’ et de sentir Sa présence au quotidien.

Crédit : Shutterstock
La paracha de cette semaine nous relate l’épisode des explorateurs. Un triste épisode de notre histoire, qui a eu des conséquences qui nous poursuivent jusqu’à aujourd’hui…
 
Les explorateurs étaient des hommes d’un très haut niveau spirituel, mais qui malgré cela ont failli. Nos commentateurs donnent plusieurs raisons quant à leur réaction négative face à la terre d’Israël. Une de ces raisons, rapportée par le Rav Zilberberg au nom des grands de la ‘Hassidout, est susceptible de nous ouvrir les yeux et d’éclairer nos vies aujourd’hui. La Torah, loin d’être un livre d’histoire, vient nous donner des leçons de vie.
 
Le Rav Zilberberg, nous explique qu’en fait les explorateurs ont fauté par manque  de confiance en eux. Ils n’ont pas réalisé à quel point ils étaient grands et combien ils avaient réellement les forces nécessaires pour surmonter cette épreuve.
 
Lorsqu'ils disent: "Nous paraissions devant eux comme des sauterelles”, il s’agit de ce qu'ils ressentent réellement : ‘’Nous ne valons rien, nous ne sommes pas capables de surmonter cette épreuve" et cette voix continue de raisonner dans nos oreilles encore aujourd’hui. Le Rav Zilberberg nous dévoile que chaque jour, le juif est investi d’une mission, et qu’avec cette dernière, D’ lui envoie les forces nécessaires pour la réaliser. La condition étant de croire en la force inouïe de notre parcelle divine et en ces forces enfouies en nous, que l’épreuve vient en fait révéler.
 
 Un juif vit au rythme des Parachiot et reçoit de ces dernières des messages venus directement de D’ pour lui. Car la Torah s’adresse à un peuple mais également à des individus. La Torah nous murmure des leçons de vie qui viennent toucher tout droit notre cœur et nous permettent de progresser, d’évoluer, de vivre avec  D’ et de sentir Sa présence au quotidien.
 
Ce manque de confiance en eux, n’était pas le seul facteur de l’échec de leur expédition. Le Baal Chem Tov nous explique qu’il leur manquait également la confiance en l’amour que D’ leur portait. Ils n’avaient pas assimilé, malgré tous les miracles auxquels ils avaient assisté, ce sentiment de confiance envers Hachem, cette certitude que D’ les aime et ne les avait pas sorti des affres de l’Egypte pour les faire périr en Israël. Ce manque de confiance a entrainé une nuit de pleurs, la nuit du 9 av, qui restera tristement gravée dans l’histoire du peuple juif.
 
Réparer leur faute revient à développer en nous aujourd’hui, cette confiance en D’ et en l’amour infini qu’Il nous porte. Nous devons chercher à voir ces signes d’amour dans notre quotidien, pour trouver au moment de l’épreuve, la force de nous tourner vers Lui comme face à un père duquel nous n’avons aucun doute quant à son amour pour nous…
 
Léa Bennaïm, fondatrice de LéOvdekha Béemet est conférencière en Israël. Dans le cadre de son association, elle organise des cours et des conférences en Israël mais également des voyages sur les Kivré Tsadikim en Israël et en Ukraine. Vous pouvez la contacter au 054-550-23-38