Les plus lus

Infos Monde

3 tonnes d’explosifs : Les filières terroristes iraniennes présentes en Grande-Bretagne depuis 2015

Le  Daily Telegraph, a rapporté hier (dimanche) que des membres liés au Hezbollah avaient été découverts dans la banlieue de Londres en 2015 avec plusieurs tonnes d'explosifs.

| 10.06.19 | 01:00
Crédit : Shutterstock
Les filières terroristes iraniennes présentes en Grande-Bretagne depuis 2015 : Le  Daily Telegraph, a rapporté hier (dimanche) que des membres liés au Hezbollah avaient été découverts dans la banlieue de Londres en 2015 avec plusieurs tonnes d'explosifs.

Selon le rapport, le MI5 en coopération avec la police de Londres, a découvert à l'automne 2015 des usines secrètes d'explosifs dans quatre bâtiments situés au nord-ouest de la capitale. Dans ces bâtiments ont été découverts  des blocs de glace contenant du nitrate d'ammonium, un ingrédient utilisé pour fabriquer des bombes artisanales . La quantité d'explosifs trouvée était de trois tonnes - suffisante pour causer de "grands dégâts", selon une source. Une autre source a souligné qu'il s'agissait d'un "terrorisme bien organisé". Un homme d'une quarantaine d'années, soupçonné d'avoir planifié un attentat terroriste, a été arrêté mais a finalement été libéré sans inculpation.

Cette découverte a eu lieu quelques mois après la signature par l’Iran de l’accord nucléaire avec les différents pays dont la Grande-Bretagne. Le Premier ministre britannique de l'époque David Cameron et Teresa May, ministre de l'Intérieur, ont reçu des informations en temps réel sur l'évolution de l'affaire, mais ces informations ont été dissimulées du public et n'ont même pas été dévoilées aux députés britanniques. Selon le Daily Telegraph, cela pourrait provenir du désir du gouvernement britannique de ne pas saboter le nouvel accord avec l'Iran.

Toujours selon le journal britannique, le raid sur les bâtiments a commencé après plusieurs mois d'enquête, à la suite d'informations reçues d'un "gouvernement étranger". Une source de renseignements britannique a déclaré après l'incident que "le MI5 a travaillé de manière indépendante et en étroite coopération avec des partenaires internationaux pour contrecarrer la menace d'intention malveillante de l'Iran et de ses mandataires en Grande-Bretagne". Le journal a toutefois noté que l'enquête n'avait pas permis de prouver que le Hezbollah envisageait de lancer une attaque sur le territoire britannique.

En février dernier, la Grande-Bretagne a annoncé l'entrée du Hezbollah, y compris de son aile politique, sur la liste des organisations terroristes. Ceci intervient onze ans après que la Grande-Bretagne a défini la branche militaire de cette organisation chiite-libanaise comme organisation terroriste.