Les plus lus

Chavouot

Hachem, mon Père bien-aimé, avant Chavouot, j’ai voulu T’écrire cette lettre… by Léa Bennaïm

Dans deux jours frappera à notre porte la fête de Chavouot. Chavouot et tout ce que cela représente...

Crédit : Shutterstock
En hébreu, Chavouot veut également dire ''serments''. Ces serments sont en fait les serments mutuels de fidélité que nous nous sommes échangés, toi et moi, il y a plus de 3000 ans, lors du don de la Torah, jour que nos sages considèrent aussi comme le jour de notre mariage.

Cette fête, est ainsi l'occasion de renouveler nos serments, de renouveler en moi la volonté de T'être fidèle, d'avoir la foi en Tes préceptes. C'est l'occasion de voir en Ta Torah la réponse à toutes mes questions, le mode d'emploi de ma vie, la source de tout bonheur.

Nos sages nous enseignent que chaque fête est une nouvelle occasion de nous attacher à toi et de Te découvrir à travers l'influence et la note bien particulière que chacun de ces jours recèle. Chaque fête apporte une nouvelle lumière à notre relation. Mais pour mériter de percevoir cette lumière, pour avoir la chance de la capter, nos sages nous dévoilent que nous devons développer en nous cette volonté et ce désir de nous rapprocher de Toi. Vivre profondément cette avide recherche de vérité, cette soif de toucher le sens profond de notre existence.

Ce désir s'exprime à travers le fait de Te parler, de me confier à Toi, de T'exprimer combien j'ai besoin de Toi, combien j'attends avec impatience ces jours de fêtes que Tu m'offres en cadeau, et que je ne veux surtout pas gaspiller.

Je veux, je rêve de Te sentir présent, à mes côtés, chaque instant de ma vie, de sentir Ton amour à chaque étape de ma vie. J'aspire tellement ce Chavouot, à renouveler ma joie dans l'accomplissement de tes précieux commandements, à voir en chaque Mitsva un joyau d'une valeur infinie.

Rabbi Saadya Gaon, nous dévoile que toute la Torah est allusionnée dans le premier des dix commandements. Ce commandement, c'est celui de la Emouna. D. nous dit : Je suis Hachem, ton D. qui t'a sorti d'Egypte. Toute la Torah se résume à ces quelques mots. Hachem nous dit : ''N'oublie pas que Je suis Ton père, qui a pris soin de toi par le passé en t'arrachant aux griffes de l'Egypte et qui prendra soin de toi jusqu'à la fin des temps. Toi, peuple d'Israël, et toi fille d'Israël, princesse d'Israël.''

 Oui, Hachem s'adresse à moi !  Malgré mes peines, mes soucis, mes doutes, mes erreurs. Tu m'as choisie et Tu m'as promis d'être toujours là pour moi.

 Papa, s'il Te plaît, aide-moi, en ce jour de Chavouot, à me rappeler. Aide-moi à ne jamais oublier à quel point Tu m'aimes, et à quel point Tu recherches mon bien et mon intérêt, bien que parfois j'ai tant de mal à le percevoir.

 Permets-moi, en cette fête de Chavouot de réitérer mon serment de fidélité, serment provenant de cette confiance profonde en ton amour. Aide-moi à ouvrir mon cœur, et ainsi entendre ces mots si libérateurs et rassurants : ''Je suis Hachem Ton D. qui a pris soin de toi, prend soin de toi et prendra toujours soin de toi. Car Toi aussi, en ce jour Tu renouvelles le serment de me vouloir pour fille, comme il y a 3000 ans…

Ta fille bien aimée