Les plus lus

Chavouot

Mes Mitsvot chéries… by Léa Bennaïm

A peine les yeux ouverts déjà je vous rencontre. Vous êtes omniprésentes dans ma vie.

Crédit : Shutterstock
Là où je vais, lorsque je mange, je parle, je m'habille. Je ne peux vous ignorer.

Histoire d'habitude, de conscience, de conviction.

Les Mitsvot, ces fameux 613 commandements que nos sages surnomment ''conseils''.
Sans nous en apercevoir, notre journée est jalonnée de ces Mitsvot.  Parfois même, inconsciemment, nous les rencontrons. Lorsque nous cuisinons pour nos enfants, consacrons du temps à écouter une amie en détresse, ou encore lorsque nous parvenons à rester patients avec notre conjoint ou nos parents.

 Et cela, sans compter les innombrables bénédictions que nous prononçons tout au long de la journée. Ces bénédictions qu'un Rav compara aux ''dos d'ânes'' parsemés tout au long de la route. De même que les dos d'ânes obligent le conducteur à ralentir, ainsi toutes ces bénédictions exigent de nous un temps d'arrêt. Un infime moment où nous tournons notre regard, parfois nos cœurs, vers le ciel, pour remercier Hachem de tout le bien qu'Il nous prodigue.

Manger, boire, dormir… Tous ces actes quotidiens qui, grâce à nos bénédictions, prendront une dimension divine et éternelle.
Néanmoins, trop souvent, l'habitude nous empêche de prendre conscience de la valeur de nos actes. L'habitude nous fait oublier que chacune de ces actions, de ces Mitsvot est une garantie d'éternité.

 La Michna nous enseigne qu'un instant de plaisir dans le monde futur, vaut plus que toute la vie de ce monde. Le Rav Dessler explique que si nous pouvions concentrer tous les instants de Bonheur de tous les êtres de la Terre depuis la création du monde en un instant, cela ne serait qu'une infime part du Bonheur qui nous attend au monde futur, en récompense de nos Mitsvot.

Selon le Orhot Tsadikim, les Mitsvot accomplies dans la joie nous octroient un salaire 1000 fois plus grand que si elles sont accomplies de façon triste et monotone. Cette joie est en réalité l'expression de notre prise de conscience.  Nous réalisons la chance inouïe que nous avons de pouvoir par nos actes, parfois même uniquement par nos pensées, nous attacher à D'.

Le mot Mitsva contient la racine Tsevta, qui signifie ''union''.
Chaque Mitsva accomplie, chaque acte de générosité, chaque pensée positive nous lie à Hachem d'un lien éternel. Une relation unique se tisse, se construit pour donner du sens à notre vie.

Chavouot, la fête du don de la Torah et des Mitsvot est le jour où nous nous devons de comprendre et d'intérioriser avec quel amour nous ont été données ces Mitsvot. Le monde entier a été créé par la volonté suprême de nous accorder du bien. Les Mitsvot sont le moyen par lequel nous accédons au Bien, tant dans ce monde que dans le monde futur.

Apprenons à les apprécier à leur juste valeur, à les attendre, à les languir, à nous en réjouir, à voir en elles un véritable privilège et à les chérir.

Léa Bennaïm, fondatrice de LéOvdekha Béemet est conférencière en Israël. Dans le cadre de son association, elle organise des cours et des conférences en Israël mais également des voyages sur les Kivré Tsadikim en Israël et en Ukraine. Vous pouvez la contacter au 054-550-23-38