Les plus lus

Célébrités

Qui est Rabbi Méïr Baal HaNess?

Hiloula de Rabbi Méïr Baal HaNess

| 19.05.19 | 01:00
Tombeau de Rabbi Méïr Baal HaNess à Tibériade
Aujourd’hui, 14 Iyar, est le jour de la Hiloula da Rabbi Méïr Baal HaNess. Certains disent qu’il est réellement décédé ce jour-là. D’autres avancent que les habitant de Tibériade ont fixé la date de sa Hiloula en ce jour au vu du monde qui était déjà présent sur place pour se rendre sur le tombeau de Rabbi Chimon Bar Yo’haï.

 
Qui était vraiment Rabbi Méïr ?
Rabbi Méïr était l’un des brillants élèves de Rabbi Akiva. Dans le Talmud, il est rapporté que Rabbi Méïr s’appelait en réalité Rabbi Néhouraï et qu’il fut ensuite nommé Rabbi Méïr ‘’car il éclairait les yeux des Sages’’ (Erouvin 13b).
L’une des particularités de Rabbi Meïr était, sans équivoque, sa pudeur, son humilité. Et c’est ainsi que Rabbi Yossi Ben ‘Halafta fait sa louange : ‘’Un grand homme. Un saint homme. Un homme humble’’ (Yérouchalmi, MoèdKatan 3, 5). Il était tellement humble que même s’il pensait qu’il fallait adopter une certaine conduite mais que ses confrères n’étaient pas d’accord avec lui, il agissait comme les autres, et non comme lui le pensait.
 
Pourquoi Rabbi Méïr est-il nommé ‘’Baal HaNess’’ ?
Dans le Talmud, traité Avoda Zara il est rapporté que la sœur de son épouse Berouria (également fille de Rabbi ‘Hanina Ben Téradyon), fut un jour capturée et mise en prison. Rabbi Méîr se rendit alors sur place pour la libérer. Il implora le gardien de la laisser partir mais ce dernier craignait pour sa vie. Rabbi Méïr lui donna alors une somme d’argent et lui dit d’utiliser la moitié de la somme pour soudoyer ses supérieurs et l’autre moitié, de la garder pour lui. Le garde demanda alors : ‘’Et que vais-je faire lorsque l’argent sera terminé ?’’ Rabbi Méïr lui dit alors : ‘’Dis : ELa-Ka DéMeïrAnéni (D. de Méïr, répond-moi)’’. Il accepta de la libérer.
 
Quelques temps plus tard, le gouverneur apprit ce qu’avait fait ce garde et ordonna qu’il soit pendu. Lorsque les bourreaux lui attachèrent la corde autour du cou, le garde cria ‘’D. de Méïr, répond-moi !’’ et ils ne parvinrent pas à l’exécuter. Le gouverneur, très étonné et demanda au garde de lui expliquer ce qu’il avait fait. Le garde lui expliqua et il fut relâché.                
Comment un non-juif a-t-il pu prononcer cette phrase et atteindre un tel niveau ? En fait, en prononçant cette phrase, il pensa à la sagesse de Rabbi Méïr. Ainsi, nous-mêmes, en disant cette phrase, il nous faut penser à Rabbi Méïr ainsi qu’aux autres Tsadikim et avec l’aide d’Hachem, nous verrons des délivrances.
Certains disent que Rabbi Méïr n’a pas fait allusion à son nom mais plutôt au verset ‘’Qui éclaire la Terre et ceux qui y demeurent’’.
Utilisons donc ce jour pour multiplier prières, charité et amour du prochain et par le mérite de Rabbi Méïr Baal HaNess, nous serons témoins de grands miracles avec l’aide d’Hachem !