Les plus lus

Israel

Tremblement de terre en Israël

Un léger tremblement de terre a eu lieu hier soir (mercredi) dans plusieurs endroits en Israël. Aucun blessé ou dommage n'a été signalé. 

| 16.05.19 | 01:00
Dégâts provoqués sur une maison à Tibériade lors de la vague de tremblement de terre ayant eu lieu en juillet dernier (Crédit : Flash 90)

Un léger tremblement de terre a eu lieu hier soir (mercredi) dans plusieurs endroits en Israël. Aucun blessé ou dommage n'a été signalé. L’Institut géophysique a confirmé le rapport et indiqué qu’il s’agissait d’un séisme d’une magnitude de 4,4 sur l’échelle de Richter. Selon l'institut, l'épicentre du séisme se trouve en mer entre Hadera et Haïfa.

Au même moment, un séisme de magnitude 4,6 a été ressenti dans l'ouest de la Grèce. Un autre séisme de magnitude 5,1 a été ressenti dans la ville de Zanzibar au Yémen. En Israël, de nombreux citoyens ont rapporté que le séisme avait été ressenti dans tout le pays, notamment à Jérusalem, Tel Aviv, Holon, Sderot, Nehalim, Givatayim, Rishon LeZion, Kfar Saba, Beer Sheva, Netivot et Kiryat Gat.

En janvier, un séisme de magnitude 3,5 avait été ressenti en Basse Galillée, au nord de Nazareth, à environ 5 km au nord-ouest de Tur'an. Des habitants d'Afula, Nazareth et Migdal HaEmek avaient alors ​​signalé des explosions bruyantes.

En juillet dernier également, une vague de tremblements de terre est survenue pendant plusieurs semaines et avait été signalée dans la mer de Galillée et dans les vallées, aucun blessé n'ayant été signalé. Dans tous les tremblements de terre relevés, l'intensité était comprise entre 3,2 et 3,7. À la suite de cette série de tremblements de terre, le contrôleur de l'État, le juge à la retraite Yosef Shapira, a publié un rapport particulièrement sévère accusant les autorités de ne pas se préparer de façon plus importante à de possibles tremblements de terre qui pourraient être plus violents..

"L'Etat n'est pas correctement préparé à un séisme", a déclaré le contrôleur, révélant une image particulièrement inquiétante. Le contrôleur écrit dans le rapport que "pour que le gouvernement et les autres organismes compétents se préparent à un tremblement de terre optimal, des mesures supplémentaires à long terme doivent être prises". Il a ajouté que malgré le fait que les gouvernements israéliens avaient approuvé une série de mesures à prendre dans ce domaine, pas grand chose n'a été finalement mis en place.

Le service de sapeurs pompiers et de secours, qui est responsable de l'affaire, n'a pas échappé aux critiques du ministère. "Selon le département des incendies, le ministère de la Sécurité publique a déterminé qu'il n'était pas nécessaire de renforcer les casernes de pompiers et n'a pas approuvé d'enquête pour évaluer leur état technique et leur résistance au séisme", a écrit Shapira.

Avant la publication du rapport, le gouvernement avait approuvé un plan à grande échelle de 5 milliards de NIS pour la protection de la région Nord. Le plan devrait également inclure des solutions contre les tremblements de terre.