Les plus lus

Education

‘’Je ne veux pas !’’ Révolte ou indépendance ?

Y a-t-il un côté positif à la colère d’un enfant ? Comment aider l’enfant à développer son indépendance sans lui permettre pour autant de s’exprimer de façon incorrecte ?

| 15.05.19 | 01:00
Crédit : Shutterstock
Yossi rentre brutalement, le visage rouge, en sueur, claque la porte avec force, jette son cartable et hurle :
‘’Je hais cette école !’’
‘’C’est fini, j’y vais plus !’’
‘’J’en ai marre de cette prof’, je la déteste et j’irai plus en classe !’’
 
‘Hani sort de la chambre en trombe, surprise par cette entrée fracassante.
‘’Que s’est-il passé Yossi ? ‘’ ‘’Ce n’est pas la première fois qu’il s’énerve comme cela’’ se dit ‘Hani, pensive.
‘’Qu’est ce qui le tracasse ? Est-ce normal qu’un enfant de 8 ans se mette en colère de cette manière et explose de cette façon ?’’
 
‘’Je les hais’’
‘’Je n’aime pas cette école ; c’est fini j’irai plus’’
‘’Yossi, calme-toi s’il te plait !’’
Mais Yossi continue à crier, pleurer et s’énerver.
‘’Yossi, calme-toi tout de suite !’’ Elle lui saisit le bras d’une main forte et lève le ton : ‘’Dis-moi ce qu’il s’est passé !’’
 
Qu’est ce qui entraine Yossi, un enfant de 8 ans, à s’emporter de la sorte, à se révolter ainsi ? Pourquoi refuse-t-il d’écouter ? Pourquoi s’énerve-t-il contre une chose qui lui est difficile ? Pourquoi ne supporte-t-il pas les limites ?
 
Comment arrêter cela ? Que faire ?
 
Les punitions, les cris, les réprimandes sont inutiles et le seront toujours. Alors qu’est ce qui est vraiment utile pour éviter ces crises ? Est-il bon de les empêcher?
 
Je voudrais développer ici en quoi les crises de Yossi sont ‘’bonnes’’ et ‘’utiles’’.
Yossi possède sa propre volonté. Ses propres souhaits.
Yossi veut faire ce qu’il veut. Dans ce cas précis, il importe peu de savoir si Yossi peut décider lui-même de ce qu’il veut faire ou non. Ce qui est capital de souligner ici, c’est que chaque enfant a ses propres souhaits. Il est très important qu’un enfant fasse preuve de volonté, d’indépendance. Il est fondamental qu’il ait la possibilité de s’exprimer sans que personne ne l’en empêche pour continuer à grandir.
Dans la plupart des cas où les mères sont confrontées à un enfant qui explose de colère, dans la surprise du moment, leur réaction première est de vouloir stopper cela le plus rapidement possible.
Mais si l’on regarde bien, on se rend compte que nous avons en face de nous un enfant qui souhaite tout simplement s’exprimer. Il veut exprimer son indépendance.
 
Doit-on pour autant le laisser s’exciter de la sorte et faire ce qu’il veut ?
La réponse est bien évidemment, non.
Mais il faut savoir comment agir.
Tout d’abord, nous devons tenter de simplement percevoir et prendre conscience de ses volontés.
Bien-sûr que la façon dont il s’exprime à présent n’est pas du tout correcte et l’on doit tout faire pour éviter une telle crise. Il faut clairement dire à l’enfant ce que nous acceptons et ce que nous n’acceptons pas. Les limites doivent êtres définies et ce, très clairement.
 
On peut dire par exemple : ‘’Je comprends que tu ais beaucoup de choses à dire. Je comprends que tu vis un moment difficile. J’aimerais vraiment t’écouter. Mais pas en t’énervant comme ça.’’
‘’Je ne te permets en aucun cas de te mettre en colère de la sorte. Viens me dire ce qui s’est passé, ce que tu veux’’.
 
Lorsque l’enfant ressent que quelqu’un le comprend, que quelqu’un est véritablement prêt à l’écouter, il n’aura pas peur de dire ce qu’il veut. En outre, il saura dire ce qu’il veut de la meilleure manière possible. Veillons surtout à ne pas étouffer les volontés de l’enfant.
Quand un enfant fait ce qui lui semble bon et non ce qui semble bon aux yeux des autres, c’est une très grande force. C’est une force qu’il apprendra à utiliser dans de nombreuses situations de la vie.
 
Cette force se révèlera si l’on parvient à diriger correctement cette force, si l’enfant parvient à savoir utiliser sa force de détermination et parvient à l’exprimer correctement.