Les plus lus

Israel

8 aigles retrouvés morts suite à un empoisonnement sur le plateau du Golan

Le principal suspect est un homme d'une trentaine d'années qui vit dans la colonie bédouine de Tuba Zangaria, en Haute Galilée

| 13.05.19 | 08:00
Crédit : Shutterstock

Des membres de l'unité "Erez", l'unité de détectives de la police des frontières du district du Nord, ont arrêté dimanche soir un suspect qui serait la source des empoisonnement d'aigles ayant eu lieu sur le plateau du Golan.

Vendredi, l'Autorité de la Nature et des Parcs a retrouvé huit aigles morts sur les hauteurs du Golan. Deux vautours blessés ont également été retrouvés, ainsi qu'un renard et deux chacals morts. L’Autorité de la Nature et des Parcs nationaux a indiqué qu’il s’agissait d’un incident grave, qui affectait gravement la population d’aigles du Golan pendant la période de nidification. Une plainte a été déposée auprès de la police. Les inspecteurs ont fouillé la zone à la recherche d'autres animaux contaminés par l'intoxication et ont rassemblé diverses preuves dans la zone.

L'empoisonnement a été découvert à la suite d'informations reçues grâce à des émetteurs disposés sur trois aigles parmi les sept aigles surveillés situés sur le plateau du Golan. Ces trois vautours ont été importés d'Espagne dans le cadre du projet "Porshé Kanaf" (litt. Déployer les ailes''), projet visant à renforcer et à préserver la population d'aigles sur le plateau du Golan, qui  en compte seulement quelques uns. 

Une enquête ouverte par la police des frontières a conduit à l'arrestation d'un suspect. Il s'agit d'un homme d'une trentaine d'années qui vit dans la colonie bédouine de Tuba Zangaria, en Haute Galilée. La police a déclaré qu'il s'agit d'un incident majeur et qu'elle fera tout pour tier cette affaire au clair en travaillant conjointement avec l'Autorité de la Nature et des Parcs d'Israël. 

Les autotrités ont annoncé aujourd’hui que l’un des vautours blessés avait été soigné d’urgence à même le sol. Il a ensuite été envoyé à l’hôpital de la faune sauvage du Safari, il est guéri et son état de santé est maintenant stable. L'aigle devrait retourner dans la nature dans les prochains jours. Le deuxième aigle a été examiné sur le sol et il s'est avéré que l'empoisonnement ne lui avait pas causé de tort. Il est donc retourné dans son lieu de vie à Gamla. Selon les données de surveillance, il est actif et en bon état.