Les plus lus

Infos Monde

Sivan Rahav Méïr en réaction à l’attentat de la synagogue ’Habad de San Diego

Rav Né'hémia Wilhelm, chalia'h Habad à Bangkok : "Je suis persuadé qu'il régnait là-bas le même esprit d'unité et de joie que nous avons ressenti ici, jusqu'à ce que le meurtrier pénètre dans l'enceinte de ce Beth Habad.''

Crédit : Shutterstock
Nous avons passé la fête et Chabbat dans la communauté 'Habad de Bangkok, capitale de la Thaïlande. Ce furent 48 heures intenses assurées par les Chli'him Rav Ne'hémia et Né'hami Wilhelm. 

Ce furent 48 heures emplies de prières exceptionnelles avec toutes sortes de participants et toutes sortes de Kippot.

Parmi les paroles de Torah prononcées, ont souvent été rappelés les grands objectifs que notre peuple doit encore atteindre. Ou encore le sens et la signification profonde de la liberté dans notre génération.Comment sortir de notre esclavage actuel pour se diriger vers une réelle liberté. 
Entre-temps, les chants et airs de fête retentissaient dans le Beth 'Habad de Bangkok. Chaque invité pouvait choisir une chanson, israélienne ou 'Hassidique et tous reprenaient en chœur le refrain, portant chaque fois un message optimiste, un message d'espoir et de foi. 

Les repas se sont prolongés jusqu'à deux heures du matin, après que chacun ait raconté son histoire, ses origines. Tous sans exception ont partagé ces grands moments d'élévation : hommes et femmes, jeunes et vieux, d’Israël, des États-Unis, d’Europe et même du reste du monde. Certains parmi eux découvrent pour la première fois ce qu'est un repas de Chabbat  : ils avouent ne pas comprendre comment ils ont pu ne pas y goûter avant.

Hier soir, c'est un repas d'au-revoir et une dernière soirée qui nous a tous à nouveau rassemblés mêlant de vieux airs 'Hassidiques. A travers les fenêtres, nous apercevions déjà les rues délabrées et animées de Bangkok.

Au cours des deux derniers jours, nous nous sommes tous rappelés d'une seule et même chose à savoir que notre peuple ne forme qu'un ; que nous sommes tous liés.  Malheureusement, à la sortie de la fête, quelqu'un nous a également rappelé cela mais de la façon la plus négative possible. Nous avons tous appris, choqués, l'attentat de la synagogue de San Diego.

Le Rav Néhémia Wilhelm a déclaré ce matin après la prière : "Je suis persuadé qu'il régnait là-bas le même esprit d'unité et de joie que nous avons ressenti ici, jusqu'à ce que le meurtrier pénètre dans l'enceinte de ce Beth Habad. 
Le Rabbi de Loubavitch a toujours dit que l'on chasse l'obscurité grâce à la lumière. Je suis certain que, poursuivre cette merveilleuse tâche que nous avons commencée ici pour dévoiler la lumière, est le meilleur moyen, cette fois aussi, de surmonter cette épreuve et de chasser l'obscurité.''