Les plus lus

Pessah

Les 7 Segoulot de la Matsa

La Matsa : témoignage de tous les miracles ayant été accomplis pour nous

| 23.04.19 | 01:00
Les 7 Segoulot de la Matsa

1.La Mitsva de la Matsa reste la seule des Mistvot ‘’alimentaires’’ – Le ‘Hatam Sofer nous dit : ‘’La Mitsva de manger  de la Matsa est réservée à la seule nuit de Pessa’h. C’est la seule Mitsva ‘’alimentaire’’ qui nous reste. Puisque nous n’avons plus le Beit Hamikdach, ni le Korban Pessa’h  ni les Kodchim, ni les Teroumot et les Maaserot, il ne nous reste qu’une seule Mitsva de cetta catégorie, d’année en année, c’est la Matsa’’(‘Hochen Michpat, siman 196).

 

2.La joie dans l’accomplissement de la Mitsva : Rabbi Akiva Eiger écrit : " Nous devons nous comporter avec sainteté et crainte le soir de Pessa’h. Nous devons nous réjouir des Mitsvot dont Hachem nous a gratifiés cette nuit-là : pour le Kiddouch, pour la Mitsva de Matsa et de Maror et pour les quatre coupes de vin.

 

3.L' amour de la Mitsva - Le Chla’h Hakadoch écrit (Traité Pessa’him) que les ‘Hassidim ont pour  habitude, lorsqu’ils élèvent la Matsa pour accomplir la Mitsva, de l’embrasser. 

 

4.Ferveur et concentration sur les miracles ayant été accomplis pour nous - Tout en consommant la Matsa, il bon de se rappeler les versets de Chémot 12, 15 : ‘’pendant sept jours vous mangerez des Matsot.’’ Nous devons nous souvenir que nous mangeons ces Matsot en raison de notre délivrance du pays d’Egypte.  Nous ne devons pas consommer la Matsa sans y prêter attention et comme si cela était devenu normal pendant ces sept jours. Nous devons nous commémorer à chaque fois et nous rappeler que nous agissons ainsi pour accomplir la volonté de notre Créateur.

 

 5.En mangeant la Matsa, nous devenons partenaires du Créateur et de sa Création. Le Roka’h dans Hilkhot Pessa’h écrit : "Manger des Matsot durant les sept jours de fête nous permet de devenir partenaires du Créateur et de Sa création.’’ Une allusion à cela apparait dans le verset ‘’Et vous consommerez des Matsot pendant ces sept jours’’. Il n’est pas dit ‘’pendant sept jours’’. Pour nous apprendre que que nous sommes partenaires également des sept jours de la Création.

 

6.L'influence spirituelle de la Matsa - le Zohar écrit à propos de la Matsa : ‘’La Matsa est aliment qui instille la foi dans le cœur de l’homme. Dans le Zohar, il est également indiqué que le fait de manger la Matsa purifie l'âme  et la nettoie de toute saleté ou impureté. Elle efface les fautes et purifie l’âme.

De plus, la Matsa éveille notre amour pour Hachem. Dans le Yismakh Israël, il est dit que la Matsa aide l’homme à ne rien avoir d'autre en dehors d’Hachem, de Sa Torah et Ses Mitsvot. Avec la Matsa, notre amour pour Hachem s’éveille et grandit énormément.

Dans le Tiféret Chlomo, il est rapporté le fait que la Matsa est ingéré par l’homme, ainsi elle permet sa guérison spirituelle. La Matsa nous aide à déraciner le mal présent en nous et à nous attacher à Hachem.

7.Le Rav Ména’hem Mendel de Riminov nous dit que ‘’la Matsa permet à l’homme de retirer toutes ses mauvaises impulsions et envies.’’

 

Impact de la Matsa sur le corps de l’homme  - Le Zohar nous indique que la Matsa permet la guérison de l’âme mais aussi du corps comme cela apparait dans les initiales du  mot Matsa : Mikol Tsara Hatsiléni. (‘’Sauve-moi de tout malheur’’).